Farniente sur Marie-Galante en Guadeloupe

Plage de Marie-Galante en Guadeloupe

S’il y a bien un endroit en Guadeloupe où se reposer, profiter du soleil et lézarder sur sa serviette, c’est Marie-Galante. C’est probablement vrai pour les autres îles mais je ne peux pas témoigner de ce que je ne connais pas ^^ (n’hésitez pas à commenter si vous avez été aux Saintes ou sur la Désirade par exemple).

Après une visite de Grande-Terre et de Basse-Terre et avant le retour en métropole de mes parents, nous avions envie de ralentir le rythme. Nous avons pour ça loué une maison avec piscine en Airbnb à Marie-Galante.  Au programme : 3 jours de repos entre piscine, mer et restos.

La maison paradisiaque à Marie-Galante, Guadeloupe

Nous avons opté pour une maison au style contemporain, inspirée de l’architecte Ali Tur (pour les connaisseurs) et construite par son très sympathique propriétaire Stephan.

C’est son originalité qui nous a fait choisir cette maison plutôt qu’une autre : le salon et la cuisine étaient entièrement ouverts sur l’extérieur, avec une magnifique vue dégagée sur la piscine, le jardin et la mer en fond de tableau.

Alors, clairement, c’était un budget : 200 € la nuit à la période où nous y étions (pour 4 personnes). Mais en comparaison aux autres locations proposées, c’était le meilleur rapport qualité-prix pour trois jours au paradis.

Les autres maisons n’étaient pas aussi jolies pour à peu près le même prix. Ou alors la piscine était commune à d’autres villas. Sauf qu’on est un peu sauvages ^^ (non mais on voulait être vraiment tranquilles en famille).

Nous étions à Ménard, non loin de Saint-Louis et en réalité à côté de tout. Car quand on a vadrouillé en voiture sur Basse-Terre et Grande-Terre, tout est très proche sur Marie-Galante. En une demi-heure, on l’a déjà traversée du sud au nord. Pour vous donner une idée, l’île est un peu plus petite que l’île d’Oléron en Charente-Maritime.

Si la maison vous intéresse, suivez le lien pour la réserver (vous l’apercevez aussi dans la vidéo à partir de 4’21).

Comment se rendre à Marie-Galante ? 

Marie-Galante est une île, ça vous l’avez compris, et on y accède en prenant le bateau. La traversée dure un peu plus d’une heure. Elle peut être calme (au retour pour nous) ou agitée (à l’aller) en fonction de l’humeur de la mer.

Si vous avez le mal de mer, il faudra croiser les doigts pour que la mer soit de bonne humeur le jour où vous décidez de vous y rendre. Il est aussi plus agréable de voyager à l’extérieur pour voir ce qu’il se passe et profiter de l’air marin quand on a peur d’être malade.

Le départ se fait du port de Pointe-à-Pitre et l’arrivée est à Grand Bourg (avec un arrêt à Saint-Louis quelquefois). Il y a aussi un ferry depuis Saint François sur Grande-Terre.

Nous avons pris la compagnie Express des îles en réservant nos billets aller-retour en avance. Je vous conseille de faire de même : sans billet, il y a beaucoup de risques de ne pas embarquer, surtout pour le retour.

Les mardis et jeudis, le billet (un aller) coûte 10 €. Les autres jours, il faut compter 17,50 €.

Sur l’île, il faut louer une voiture. Nous avons réservé en avance chez Toto Location à 35 € par jour. Les loueurs sont tous présents à la sortie de l’embarcadère, vous avez l’embarras du choix. Pour information : les routes principales sont plutôt plates et avec un revêtement correct. Si vous devez vous en éloigner (et pour découvrir certaines merveilles c’est mieux), attendez-vous à trouver des chemins ^^

On fait quoi à Marie-Galante en Guadeloupe ? 

Gueule Grand Gouffre, Marie-Galante
Gueule Grand Gouffre

Non mais parce que la farniente c’est bien mais si on veut faire des trucs, on fait quoi ?

  • On en prend plein la vue : Gueule Grand Gouffre,
  • On fait de la randonnée : parmi les neuf itinéraires proposés,
  • On plonge ou on fait du snorkeling : à Grand Bourg, à Saint Louis et à Capesterre,
  • On découvre les moulins : Marie-Galante est aussi appelée l’île aux cent moulins. Beaucoup sont en ruine. Le mieux conservé : le moulin de Bézard (gratuit),
  • On visite : l’habitation Murât, aussi appelée écomusée (fermé le samedi et dimanche après-midi). C’est une ancienne plantation et vous en apprendrez plus sur la vie de esclaves et des maîtres au XIXe siècle. Sinon vous avez aussi l’habitation Roussel-Trianon dans le même style avec des panneaux explicatifs (gratuit),
  • On découvre la distillerie de Bellevue sur Marie-Galante si vous n’en avez pas visité.

Et bien sûr, on se prélasse sur les plages de l’Anse Mays, de l’Anse Canot, de Vieux-Fort, de la Feuillère… Je garde pour nous notre préférée avec nos jolis beaux plans de drone. Peut-être qu’un local vous en parlera ou que vous la trouverez en partant à l’aventure 😉

D’autres informations sur le blog Génération Voyage

On mange où à Marie-Galante (Saint-Louis) ? 

Deux restaurants à retenir si vous êtes du côté de Saint Louis sur Marie-Galante :

  • Chez Henri : pour l’emplacement. Vous êtes les pieds dans le sable avec vue sur la mer à quelques mètres.
  • La baleine rouge (le restaurant de la femme de Stephan, Flo) : un délice… Les plats proposés étaient originaux, bien présentés et l’accueil est très chaleureux.

Et vous, qu’avez-vous fait à Marie-Galante ?

Direction Marie-Galante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *