Les Parcs Nationaux en Californie : Lesquels Visiter ?

Où louer une voiture pour faire une virée dans l'ouest américain ?

Après San Francisco et Los Angeles, nous continuons notre road trip dans l’Ouest des Etats-Unis par cinq parcs nationaux en Californie.

Infos pratiques parcs nationaux aux Etats-Unis

Quels parcs visiter en Californie ?
Notre trajet dans les parcs de Californie. Depuis Los Angeles : Joshua Tree – Sequoia – Yosemite – King’s Canyon – Death Valley.

Il existe 61 parcs nationaux aux Etats-Unis gérés par le National Park Service, une agence du département de l’intérieur. Le premier parc national a été créé par décret en 1872 et il s’agit de Yellowstone.

Nombre d’entre eux sont présents dans l’ouest des Etats-Unis et ça tombe bien, on avait prévu un road trip dans ce coin-là.

Les entrées individuelles aux parcs nationaux coûtent généralement aux alentours de 25$. Si vous prévoyez un road trip pour en découvrir plusieurs, mieux vaut acheter le pass America The Beautiful à 80$, valable un an pour une voiture de 4 passagers adultes (les enfants de moins de 16 ans sont admis gratuitement).

Il suffit de l’acheter au premier parc dans lequel vous vous rendrez.

En revanche, il ne fonctionne pas dans les State Parks (les parcs d’états) comme Monument Valley ou Antelope Canyon.

Parcs nationaux en Californie : Joshua Tree National Park

Pourquoi aller à Joshua Tree National Park ?
On a beau être dans le désert, il fait froid à cause du vent.

Après Los Angeles, nous prenons la direction de Joshua Tree, le premier parc national de notre parcours.

Nous faisons deux courtes randonnées dont une à Jumbo Rocks et son fameux Skull Rock. Les paysages sont désertiques, les couleurs sont magnifiques. Les arbres présents dans ce parc ne se rencontrent que dans le sud-ouest des Etats-Unis. Nous restons ensuite admirer le soleil se coucher derrière les Joshua Tree (arbre de Josué).

Le soir, nous dormons dans la voiture.

Quels sont les plus beaux parcs nationaux en Californie ?
Coucher de soleil avec un Joshua Tree.

Sequoia National Park & King’s Canyon

Que faire en Californie ?
On se sent tout petits !

Le lendemain, nous prenons la direction de Sequoia National Park. Nous faisons un arrêt à Fresno à 5h de route de Joshua Tree National Park et à 1h20 de Sequoia.

Nous passons la nuit à Fresno en couchsurfing.

Quels parcs nationaux en Californie valent le coup ?
Moi, 1,59m à côté d’un arbre de 60 mètres de haut au bas mot.

Ce n’est toujours pas à Sequoia National Park que nous aurons chaud ! A l’époque à laquelle nous y étions, il neigeait. Nous avons dû acheter des chaînes. Sans ça, nous ne pouvions pas entrer dans le parc. Nous aurions pu les louer mais nous savions que nous en aurions probablement besoin plus loin, donc autant investir.

Après avoir bien galéré à les mettre (elles n’étaient pas neuves et le système n’est pas aussi simple qu’en France), nous avons pu profiter du parc en étant quasiment seuls. La neige recouvrait tout et a rendu cette visite magique. Il n’y avait aucun bruit à part celui de nos pas étouffés dans le manteau neigeux.

Le général Sherman se trouve à Sequoia Park.
Me voyez-vous ?

Les sequoias sont très impressionnants, notamment le Général Sherman, l’arbre le plus imposant au monde : son tronc fait 1 487 m3 et son âge est estimé à 2 200 ans.

Après quelques randonnées, parfois sous la neige, nous prenons la route de notre Airbnb non loin de là.

Les deux journées suivantes ont été consacrées au travail et au repos, avant de prendre la direction de Yosemite.

Yosemite National Park

Chutes d'eau à Yosemite.
Lower Yosemite Falls.
El Capitan à Yosemite.
Les utilisateurs de Mac reconnaîtront le célèbre fond d’écran.

Yosemite fait partie des parcs nationaux les plus connus aux Etats-Unis et pour cause : il est incroyable !

Nous y avons passé deux jours. Et durant ces deux journées, nous nous sommes émerveillés devant la Tunnel View sur El Capitan, nous avons été éblouis par les Bridalveils Falls et les Lower Yosemite Falls. Nous avons fait des randonnées dont la courte Mirror Lake Loop et la laborieuse Upper Yosemite Falls qui était difficile avec son chemin pentu verglacé.

Mais ça valait clairement le coup pour la vue à couper le souffle !

Cascades à Yosemite.
Upper Yosemite Falls.
Les animaux sont nombreux à Yosemite.
Coucou toi ! (à défaut d’avoir vu des ours)

Des biches sont également venus à notre rencontre alors que nous marchions tranquillement.

Le soir, nous nous prenons une nuit de repos bien méritée dans un hôtel.

Quelle randonnée faire à Yosemite ?
Au sommet des Upper Yosemite Falls.

Kings Canyon National Park

Où se trouve King's Canyon ?
Impossible de prendre un arbre en photo en entier ^^

La route pour aller à King’s Canyon était fermée depuis Sequoia Park, ce qui explique que nous y sommes allés après Yosemite. Sinon, il est accessible directement depuis Sequoia. En termes de paysages, les deux parcs sont similaires même si nous avons préféré le premier.

A King’s Cayon, nous avons pu observer le Général Grant, l’arbre le plus massif au monde.

Nous avons ensuite passé deux nuits en couchsurfing chez Melissa à Visalia avant de prendre la route pour Death Valley.

Que faire à King's Canyon ?
Notre petite Toyota face à cette immensité !

Parcs nationaux en Californie : Death Valley National Park

Après une nuit à Ridgecrest à l’hôtel, nous connaissons enfin la chaleur avec la vallée de la mort, un autre parc très connu des Etats-Unis.

Où se trouve le Death Valley Park ?
Les sols sont riches en minéraux dans la Death Valley.

Le parc est immense ! Mieux vaut avoir prévu le plein d’essence pour ne pas risquer la panne au milieu de nulle part ^^

Nous avons passé deux jours dans le parc en dormant à l’intérieur sur un parking dédié.

Mosaic Canyon Walk à Death Valley.
Tout ceci n’est pas du sable mais de la pierre !

Nous nous rendus à Rainbow Canyon et avons pu assister à des essais d’avions de chasse volant bas dans le canyon. C’était très impressionnant et inattendu (enfin pas tant que ça, les essais ont lieu tous les jours mais nous ne le savions pas ^^).

Nous avons ensuite fait une randonnée s’appelant Mosaic Canyon Walk. C’est une randonnée accessible, à part quelques passages un peu plus pentus et elle offre de jolis points de vue.

Sand Dunes à Death Valley.
Petit souvenir d’une blessure (il paraît que c’est la faute d’un avocat – le fruit).

Le deuxième jour, nous nous rendons à Sand Dunes, les dunes de sable. A cet endroit, il y a énormément de vent mais cela vaut le détour. On sent qu’on est vraiment dans un désert.

Puis, nous continuons notre découverte de Death Valley par la randonnée de Golden Canyon en passant par la loop. Zabiskie Point donne la même vue que le trail de Golden Canyon.

Désert de sel à Death Valley.
Mieux valait ne pas tomber pour éviter de s’écorcher.
Badwater dans la Death Valley.
Badwater est en-dessous du niveau de la mer (-85,5 mètres).

Le parc national de Death Valley est très varié puisque nous avons aussi pu observer un désert de sel à Devil’s Golf Course puis nous rendre à Badwater, une étendue de sel et de borax. Le nom a été donné par un paysan qui y avait amené boire ses bêtes. Le bétail est tombé malade et il a donc inscrit sur sa carte « badwater ». Le nom est resté.

Où se trouve la Death Valley ?
Les couleurs font penser à une palette d’artiste.

Nous terminons par Artist’s Drive avant de prendre un café à Furnace Creek et de dormir sur le parking d’un Walmart. La suite de notre road trip nous entraînera en Arizona, vers Flagstaff dans un premier temps.

A suivre…

Découvrez d’autres parcs nationaux en Californie sur Visit California ou Arizona Dream.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *