Visiter La Paz en Bolivie : la Route de la Mort

Posted on
Manifestation en musique et en danse à La Paz en Bolivie !

Après avoir rêvé au Salar d’Uyuni et avoir été à la rencontre des dinosaures de Torotoro, il était temps de rendre visite à la capitale de la Bolivie : La Paz.

Arrivée mouvementée à La Paz

Pourquoi aller à La Paz ?
A 4000 mètres d’altitude et avec la turista, se déplacer dans les rues pentues de la ville relevait du parcours du combattant…

L’arrivée à La Paz ne fut pas le meilleur moment du séjour en Bolivie

Comme toutes les personnes que je connais ayant voyagé dans ce pays, nous avons attrapé une bonne turista des familles ! 🤢

Nous voyagions toujours avec Irène, Emeline et Anne-Sophie et nous avons été trois contaminés. 

Le trajet en bus de nuit était déjà compliqué, nous sentions que nous étions aux prémisses d’une catastrophe intestinale. 👍

D’autant plus que nous avons été bloqués une bonne heure à l’entrée de la ville. Nous avons ensuite passé trois jours à l’hôtel, entre notre lit et les toilettes. Super entrée en matière ! 

Visite de la ville en city tour 

Que faire à La Paz ?
L’église San Francisco à La Paz.

Le quatrième jour, après le départ d’Irène et Emeline, nous avons réussi à nous extirper de nos lits pour faire un city tour. Nous avions déjà tenté la veille mais nous avions lâché l’affaire pour cause de fatigue extrême et d’énormes averses. 

Nous avons suivi deux guides au top : Denis et Chris qui ont su rendre la visite vivante et intéressante avec de nombreuses anecdotes personnelles et légendes urbaines. 

Les guides sont rémunérés au chapeau, c’est vous qui décidez du montant à leur donner à la fin de la visite. Le city tour se termine d’ailleurs par une dégustation de pisco bolivien, le singani 🍹, dans le restaurant Sol y Luna Café où vous pouvez rester manger. 

Le city tour Red Cap démarre de la place San Pedro (celle de la prison) tous les jours à 11h et à 14h. Nous nous sommes ensuite rendus au marché Rodriguez, au marché aux Sorcières 🧙‍♀️(où nous logions), à l’église San Francisco et à la place Murillo (lieu hautement politique). 

La route de la mort près de La Paz

La route de la mort en Bolivie.
Brice et Sophie, nos deux autres comparses. Alexia, Romain et Anne-Sophie.

Le jour suivant, Romain a réussi à me convaincre de venir avec lui et Anne-Sophie descendre la route de la mort à vélo

Qu’est-ce donc la route de la mort ? 

A environ une heure de La Paz, la route de la mort est aujourd’hui fermée à la circulation des bus et on n’y croise que peu de voitures. Elle est principalement empruntée par les vélos.

Et même à vélo, mieux vaut être prudent. Peu de temps avant, une israëlienne était d’ailleurs décédée en faisant un tout droit.

On a du mal à comprendre comment des bus pouvaient se croiser… Ah, on me souffle dans l’oreillette qu’ils ne se croisaient pas et tombaient tout simplement ! 🚌

Death Road en Bolivie.
Le paysage est splendide !

La descente de la route de la mort

Nous démarrons à 4750m de hauteur et environ 5° pour descendre 60 kilomètres plus bas à 1200m et environ 25°. Au départ, nous sommes frigorifiés, même en portant un bon équipement avec des gants.

La nouvelle route de la mort est bitumée, toute lisse. Mais cela ne dure pas longtemps…

Elle laisse rapidement place à un chemin cahoteux et plein de nids de poule.

Autant vous dire que moi sur un vélo, ce n’est pas glorieux ! 😂

A peu près moi : 

En revanche, Romain vit sa meilleure vie 🚵🏻‍♂️et contre toute attente de sa part, Anne-Sophie aussi. Alors j’en ai profité pour prendre plein de photos et les filmer. 

La vue est dans tous les cas magnifique et j’en profite mieux derrière la vitre du minibus que crispée sur mes freins et priant pour ne pas tomber de mon vélo ^^

La route de la mort à La Paz !
Coucou le vide !
La route de la mort à côté de La Paz.
Vous voyez l’état de la route mais ce que vous ne savez pas, c’est que la descente est constante et plutôt violente !
Ruta de la muerte en Bolivie.
Ruta de la muerte.

A la fin de la descente, un bon repas nous attend et nous pouvons aussi profiter d’une piscine (assez fraîche) pour nous remettre de nos émotions

Pour info : Agence A1 rue Linares à La Paz. Organisation au top avec un guide britannique qui maîtrise le vélo et deux guides boliviens très à l’écoute et bienveillants (si comme moi vous avez beaucoup de mal). 105 € pour deux personnes (négociés selon le nombre de participants).  

Les cholitas à La Paz

Où voir des spectacles de cholitas ?
La lucha libre à La Paz.

Notre séjour à La Paz s’est terminé sur une note humoristique avec la participation au spectacle des cholitas (wrestling) ou lucha libre féminine. 🤼‍♀️

Situé à El Alto, ce spectacle de catch foklorique attire de plus en plus les touristes mais est à la base suivi assidûment par les locaux.

Comment se rendre à El Alto ?
Les sorties du ring sont fréquentes !

Vêtues du costume traditionnel, les cholitas font le show et déchaîne les foules. Outre le spectacle, véritable pièce de théâtre absurde, les cholitas symbolisent le renversement des rôles en Bolivie. 

Juanita « la Cariñosa »  (« la Tendre ») et Elizabeth « Roba corazones » (« l’Attrape-cœurs ») sont les plus célèbres. 🦸Elles sont adulées par le public et le catch leur permet de compléter un salaire souvent très bas. Les plus connues des cholitas gagnent plus de 60€ par combat (soit presque un salaire mensuel bolivien).  

Que faire à La Paz ?
On a beaucoup rigolé !

L’article du blog Voyageurs du net explique d’ailleurs parfaitement l’enjeu social de la lucha libre au-delà de l’aspect purement divertissant. 

Pour vous rendre à El Alto, vous pouvez emprunter le téléphérique ou payer votre billet d’entrée plus cher pour y aller en bus. Le marché d’El Alto est d’ailleurs réputé. Vous y trouverez de tout (et n’importe quoi ^^). Il faut compter 50 bolivianos l’entrée (environ 6 €) avec pop corn, boisson et goodies. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *