Voyage en Guadeloupe : que faire sur Basse-Terre ?

Que faire à Basse-Terre en Guadeloupe ?

En cette période de confinement qui va durer encore quelques temps, je vous propose de vous évader un peu en lisant mon récit sur la Guadeloupe, côté Basse Terre et en vous plongeant dans nos photos et notre vidéo.

Nous avions prévu de passer un mois sous le soleil de Guadeloupe, les 25° quotidiens, les cascades d’eau douce et fraîche et les plages de sable blanc et d’eau turquoise. C’était sans compter sur la pandémie qui touche le monde entier.

Finalement, notre mois s’est transformé en 14 jours de visite et en 12 jours de confinement. Alors, certes, le confinement dans une maison avec jardin, grande terrasse et vue sur la mer, mais confinement quand même. C’était assez frustrant de voir la mer si proche et de ne pas pouvoir aller s’y baigner…

Heureusement, nous avons beaucoup bougé les deux premières semaines. Ma mère et mon beau-père était avec nous pour parcourir Basse-Terre et Grande-Terre, les deux parties de l’île principale de la Guadeloupe. Nous logions chez l’oncle de Romain dans la commune de Saint-Claude sur Basse-Terre. Nous avions loué une voiture. Vous pouvez vous rapprocher de Jumbo Car Guadeloupe et réserver directement sur internet. 

Entre Pointe-à-Pitre (où se trouve l’aéroport) et la commune de Saint-Claude, il y a une heure de trajet lorsque tout va bien (ce qui est rarement le cas, les embouteillages sont fréquents sur l’île Papillon).

La Guadeloupe : un peu de géographie

Quoi visiter à Basse-Terre ?

Les deux parties de la Guadeloupe sont deux îles qui se sont rassemblées mais ne se ressemblent pas pour autant.

Basse-Terre possède une végétation dense, de jolies cascades et de la verdure partout. Ses routes sont similaires à celles de montagnes avec de grandes pentes et des lacets. Il y pleut plus souvent, il y a plus de vent et d’humidité. Elle est plus sauvage et rurale que Grande-Terre.

Grande-Terre, où se trouve Pointe-à-Pitre, est plus sèche. La végétation est plus éparse. On y trouve les grandes villes mais aussi le quartier difficile des Abymes. Ses plages sont magnifiques, ses eaux turquoises mais ici point de cascades et d’écrins de verdure. En revanche, les falaises bordent la côte, rappelant certains points de la Nouvelle-Zélande, de la Bretagne ou de l’Ecosse.

Les deux parties sont intéressantes mais mon coeur penche plutôt pour Basse-Terre, pour son côté plus vert, plus dense, plus sauvage. Et c’est précisément de cette partie de l’île que je vais vous parler aujourd’hui. 

Premiers pas sur Basse-Terre en Guadeloupe 

Où aller à Basse-Terre ?
Bassin du saut d’eau de Matouba, où j’ai bien failli en redescendant de la corde ^^

Les premiers jours, nous sommes restés aux alentours de la maison. Nous avons découvert nos premières cascades et bassins d’eau douce. Le bassin du saut d’eau de Matouba est facilement accessible à pied. A condition d’avoir une voiture qui supporte bien les côtes pour parvenir jusque là !

Non loin de la maison se trouvait la plage de Rivière Sens, une plage de sable noir épais qui brûle les pieds quand on sort de l’eau. On a pu voir nos premiers poissons et quelques coraux défraîchis sur la droite de la plage, près des rochers. Un matin, nous sommes aussi allés nous baigner sur la plage de Grande Anse.

Ni l’une ni l’autre ne font partie des plus belles plages de Guadeloupe mais elles ont l’avantage d’être proche de la commune de Basse-Terre. 

Pendant ce voyage, on a eu notre lot de boulettes. Et l’une des premières, c’est d’avoir perdu mon beau-père alors que nous cherchions la cascade du Bassin Bleu. Il est parti seul à l’aventure et ne retrouvait pas le chemin emprunté. Il est aussi tombé dans un trou d’eau et a dû dire adieu à son téléphone qui n’a pas apprécié de prendre un bain ^^

Si vous avez l’occasion, il paraît que cette cascade vaut le détour mais nous ne l’avons pas trouvé. Quand je vous dis que nous sommes de vrais boulets 😂

Les bains chauds de Basse-Terre en Guadeloupe

Outre les cascades et les plages, la Guadeloupe, et surtout Basse-Terre, est connue pour abriter quelques bains chauds dus à des résurgences de sources souterraines.

Où se trouvent les bains chauds en Guadeloupe ?
Bassin Thomas. Vous voyez l’iguane ? ^^

Vous entendrez parler des bains chauds de Thomas qui se trouvent au bord de l’eau de mer. Alors, attention aux marées, l’eau n’est pas chaude tout le temps. Mon beau-père et ma mère y sont allés un soir et ont pu se baigner dans de l’eau chaude (avec le monde puisque le bassin n’est pas bien grand). Le lendemain matin, quand on a voulu y retourner, c’était juste de l’eau de mer !

Il y a aussi le bain du Curé mais alors là, vous êtes dans une baignoire (regardez donc sur Google Images). Très peu pour nous.

Le bassin des amours est plutôt joli avec le paysage environnant, même s’il s’agit d’une piscine aménagée en forme de coeur. Le seul problème : le monde. Allez-y tôt le matin. Nous n’avons pas eu l’occasion de tester réellement mais sans personne, ça vaut sans doute le coup.

A Bouillante, l’usine de géothermie rejette dans la mer l’eau de source après l’avoir utilisé. Vous pouvez donc vous baigner dans une eau de mer chauffée à un peu plus de 30° à vue de nez. Mais il faudra faire avec les odeurs d’oeuf pourri du soufre qu’il n’y a pas ailleurs ^^ En revanche, je ne suis pas sûre qu’en terme écologique, rejeter de l’eau de source chaude dans la mer soit très bon…

Nous préférons garder pour nous les plus beaux bains chauds entourés de la jungle environnante conseillés par des voyageurs croisés sur la route…

La plus belle plage de Basse-Terre

Roulement de tambours… 🥁

J’ai nommé…

La plage de la Grande Anse à Deshaies !

Où aller à la plage à Basse-Terre ?

L’eau n’y est pas turquoise et cristalline mais la plage est tout simplement magnifique, nichée entre mer et mangrove. C’est une longue plage et vous avez la possibilité de vous éloigner du reste du monde en dépassant le petit lagon d’eau douce et sa mangrove.

Vous pourrez vous lover sous les arbres, à l’ombre, aller vous rafraîchir dans l’eau de mer et pourquoi pas faire un tour de pédalo sur l’étang pour aller au plus près de la mangrove.

A 1h20 de la commune de Basse-Terre.

Le snorkeling aux îlets Pigeon, ça vaut le coup ? 

Faut-il faire du snorkeling aux Iles Pigeon ?
Coucher de soleil entre les ilets Pigeon.

Plus au sud de Basse-Terre, en face de la plage de Malendure, se trouvent les îlets Pigeon. Selon la légende, c’est le coin le plus beau de Basse-Terre pour faire du snorkeling et de la plongée.

Je dis selon la légende, parce que j’en doute quand même ^^. La Guadeloupe n’est pas connue pour ses beaux spots de plongée et c’était franchement limité même aux îlets Pigeon, dans la réserve Cousteau. Les coraux sont quasiment tous morts, il y a beaucoup de touristes et les poissons ne sont pas très nombreux.

Pour nous, c’était une demi-journée sympa mais pas à refaire et on aurait préféré faire du kayak à Gosier par exemple (il y avait bien moins de monde).

Mon beau-père est aussi allé plonger quelques jours après et il a vu un peu plus de choses sympas niveau coraux et une tortue qui se baladait tranquillement 😁

Infos pratiques : 3h de location d’un kayak à 25 € par personne. Il faut compter 15-20 minutes pour l’aller et une trentaine de minutes pour le retour. Allez-y le matin avant 9h si possible pour éviter qu’il n’y ait trop de monde. A 45 minutes de la commune de Basse-Terre. 

Où aller se baigner à Basse-Terre ?
La cascade aux écrevisses (beaucoup de monde normalement)

Nos deux coups de coeur bassin/cascade

Nous avions comme projet de retourner aux chutes du Carbet (à 45 minutes de la commune de Basse-Terre) pour faire une randonnée plus longue mais le confinement en a décidé autrement. Cela dit, à 20 minutes de marche (et en payant 2,50 € par personne), on a déjà accès à la deuxième chute du carbet, très impressionnante.

Après un bon pique-nique, nous sommes allés nous rafraîchir au bassin non loin de là, notre premier coup de coeur. C’est un petit bassin où coule une cascade et les couleurs sont magnifiques. Un vrai paradis ! L’eau est fraîche, comptez 18-20°. S’il a plu les jours précédents, l’eau est plutôt à 16° mais quand il fait chaud et humide à l’extérieur, vous ne résistez pas à un petit plongeon.

Comment se rendre au saut de la lézarde ?
C’est dur mais ça vaut le coup !

Notre deuxième coup de coeur est encore plus inaccessible et c’est une cascade fermée au public depuis quelques années. L’accès n’est franchement pas aisé. Il faudra déjà trouver l’entrée, indiquée par un vieux panneau. Ensuite, mieux vaut avoir prévu les chaussures de randonnée : le terrain est glissant et très pentu. Après 20 à 30 minutes, on découvre alors une cascade de 10 mètres de haut et un petit bassin magnifique. Pour peu qu’il n’y ait pas grand monde, vous aurez trouvé votre petit coin de paradis…

Ne manquez pas…

  • La distillerie Bologne (ou une autre hein) pour découvrir la fabrication du rhum depuis la canne à sucre jusqu’à la bouteille (et faire une petite dégustation) : 7,30 € par personne, ouvert uniquement le matin (visite à 10h, 11h ou 12h si mes souvenirs sont bons)
  • Le fort Delgrès : gratuit, ouvert du mardi au dimanche. Comptez deux heures de visite. Il ferme à 16h, on s’est fait avoir et après c’était le confinement… Nous n’avons vu qu’une infime partie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *