Si vous prévoyez un voyage en Chine, il y a fort à parier que vous passerez par Pékin 北京话 ou Beijing en chinois !

La capitale de la Chine est une ville plutôt facile pour un occidental ne parlant pas un mot de chinois (on sait de quoi on parle). Dans le métro, tous les arrêts sont écrits en anglais sous l’écriture chinoise.

Attention aux distances ! Cela peut rapidement être impressionnant !
Pékin est une municipalité autonome et est de ce fait très étendue sur une superficie de 16 800 km2 (soit 160 fois Paris) ! Nous étions la plupart du temps à 1 heure de trajet en métro des lieux d’intérêt, voire 1h30 quelques fois.

Le climat peut être capricieux : froid, voire très froid en hiver et chaud, voire très chaud en été ! A vous de choisir ce que vous préférez !

La capitale abrite de nombreux trésors pour qui sait observer autour de lui. De beaux paysages peuvent s’ouvrir à vous même dans une grande ville comme Pékin !

Les hutongs de Pékin et la Tour de la Cloche

Gratuit – arrêt de métro Nanluoguxiang

A faire pour flâner tranquillement une après-midi et découvrir le vieux Pékin.

Visiter la Chine implique forcément de passer par Beijing !

Incontournable à Pékin ! Attendez-vous à plus de foule en haute saison !

Un hutong est un quartier de la vieille ville à Pékin et s’apparente à un dédale de petites rues.
Le Lonely Planet nous a pas mal aidé sur ce coup puisque nous avons suivi la promenade dans les hutongs proposée par le guide.

N’hésitez pas à vous aventurer dans les ruelles et dans les cours intérieures qui sont parfois des petits passages pour une autre ruelle. Aucun risque de se perdre réellement dans ce petit labyrinthe, une rue principale plus touristique dessert toutes les ruelles.

La promenade aboutit sur la tour du Tambour et la tour de la Cloche à Gulou.

Il faut compter environ une heure pour faire la ballade depuis l’arrêt de métro Nanluoguxiang.

Le Temple du Ciel

Haute saison 15/35 yuans (2/5 €), basse saison 10/30 yuans (1,50/4,20 €) – arrêt de métro Tiantandongmen

Que rest-t-il de l'empire communiste ?

Les touristes sont assez nombreux sur ce lieu culturel de paix.

Il s’agit plutôt d’un parc avec plusieurs lieux à visiter. Le Temple du Ciel à proprement parler ne se voit que de l’extérieur, on ne peut pas y entrer.

Le matin, vous pourrez regarder des adeptes du taï-chi dans ce lieu hors du temps.

Comptez une demi-journée au minimum.

Le stade Olympique et la piscine olympique

Nid d’oiseau 25/50 yuans (3,50/7 €), piscine 30 yuans (4,20 €) – arrêt de métro Olympic Sports Center

Comment faire un voyage sur mesure en Chine ?

On aime ou on aime pas le Nid d’Oiseau ?

Nous avions la chance de loger près de l’ancien village olympique des JO 2008 de Pékin (qui a été utilisé pour faire des logements). Aussi le Stade Olympique n’était pas très loin.

Il se visite et en hiver, époque à laquelle nous y étions, la piste de course est transformée en immense parc de jeux d’hiver : luges, curling, patinoire… On n’avait pas acheté les bons tickets pour y accéder mais c’était quand même assez amusant à regarder.

Le nid d’oiseau peut rassembler 80 000 personnes mais il n’est apparemment plus utilisé pour accueillir des événements sportifs, comme la plupart des infrastructures construites pour les Jeux Olympiques et malheureusement laissées à l’abandon.

La piscine olympique quant à elle reste utilisée. Vous pouvez aller faire quelques longueurs dans les lignes d’eau où Michael Phelps a gagné 8 médailles d’or, ou vous amuser au parc aquatique. L’entrée pour le Cube d’eau est en revanche assez onéreuse.

Allez voir ces infrastructures le soir, elles sont éclairées ! Malheureusement, on ne peut pas s’approcher, le site est totalement fermé.

Tout dépend ce que vous faites mais pour la visite du stade, comptez 1h30-2h (plus en visite guidée).

Le temple des Lamas

12,5/25 yuans (1,80/3,50 €) – arrêt de métro Yonghegong-Lama Temple

Ne manquez pas Xian, Lijiang et Guilin dans votre circuit de Chine !

Quitte à ne visiter qu’un temple, optez pour celui-là !

Le Lonely Planet dit que si on ne doit visiter qu’un temple, c’est celui-là qu’il faut aller voir. Nous sommes assez d’accord ! Le Temple du Ciel était sympa mais n’avait rien à voir avec les Temples des Lamas. Parce qu’il s’agit bien de plusieurs temples réunis en un seul lieu et dédiés au culte de Bouddha.

C’est le temple bouddhiste tibétain le plus renommé en dehors du Tibet, c’est dire ! Vous pouvez aussi visiter le Temple de Confucius pour découvrir une autre religion juste en face !

Beaucoup de gens prient en allumant de l’encens et en s’inclinant devant les temples et les divinités représentées.

Comptez au moins une demi-journée.

Le Palais d’été et le lac Kunming

25/50 yuans (3,50/7 €)– arrêt de métro Xiyuan/Beigongmen

A ne pas manquer ! 

Quand partir en Chine ?

C’était juste pour la photo ! Le lac était glacial comme vous pouvez vous en douter !

Si vous n’avez pas le temps de tout faire, privilégiez le Palais d’été !

Le cadre est juste magique, l’ancienne villégiature des empereurs est notre véritable notre coup de cœur à Pékin !

Il faudrait y retourner à toutes les saisons pour apprécier l’étendue de la beauté du Palais. Nous, on a bien aimé l’hiver ! On a pu marcher sur le lac gelé donc on était contents !

Les bordures du Lac Kunming sont magnifiques et on apprécie pouvoir faire le tour (immense).

Comptez une après-midi au minimum.

La Cité interdite

40 yuans (5,70 €) – arrêt Tiananmen East/West

Prévoir une excursion d'une journée au Summer Palace.

Un monument difficile à visiter !

La célèbre Cité interdite, mais quelle galère !

On a essayé d’y aller une première fois mais les billetteries étaient fermées alors qu’elles sont normalement ouvertes jusqu’à 15h30… Aucune explication n’est donnée. On rebrousse chemin.

Finalement, en se renseignant, on apprend que les entrées sont limitées à 80 000 par jour, ce qui explique que tout soit vendu mais pas que les guichets soient fermés si on veut acheter pour le lendemain…

On opte pour l’option achat sur internet sur un site totalement en chinois et n’acceptant que les cartes chinoises… Heureusement que Juliette et ses parents sont là pour nous aider !

Mais à part passer par une agence, comment font les Occidentaux, cependant très peu nombreux sur place ?

Bref, c’est compliqué ! Et finalement, je ne sais pas si c’est cela qui nous a refroidi mais nous n’avons pas trouvé la visite extraordinaire. Certes, c’est beau, c’est grand mais c’est un peu redondant. Après, nous ne sommes pas trop fans des antiquités (céramiques et statues en tous genres), cela doit être pour ça ^^

En face, vous pourrez visiter le Mausolée de Mao Zedong, si cela vous intéresse.

Comptez une journée pour une visite approfondie, une demi-journée si vous êtes comme nous.

La Grande Muraille de Chine

45/25 yuans (6,40/3,50 €) – bus ou voiture portion Badaling

Le billet d'avion pour la Chine n'est pas très cher si on s'y prend en avance !

« Qui n’est pas venu sur la grande muraille n’est pas un brave. » proverbe chinois

Il faut se lever tôt si vous voulez profiter de la gigantesque Muraille et bien vous couvrir si comme nous, vous y allez en hiver. -10° au lever du jour avec un vent puissant !

Nous avons eu la chance de la visiter avec le cousin de Juliette et un ami à lui, ce qui fait que nous y sommes allés en voiture. Cette portion est située à environ une heure de la capitale (sans les embouteillages, c’est aussi pour ça qu’il faut se lever tôt). Mais des bus peuvent vous y déposer.

Contrairement à la croyance populaire, la Grande Muraille ne se voit pas depuis l’espace et n’est pas qu’un seul mur courant sur 6000 kilomètres mais est divisée en plusieurs portions.

A l’entrée, nous avions le choix entre deux côtés, nous avons opté pour celui où il y avait le moins de monde et heureusement quand on a vu tous les gens s’accumuler de l’autre côté !

Nous avons pu contempler le lever du soleil sur le sommet le plus haut de la portion que nous avions choisie, les couleurs étaient magnifiques.

Préparez-vous à faire quasiment de l’escalade ! Les marches s’apparentent parfois à une échelle de pierre !

La descente est facilitée et se fait par un autre escalier sur le côté de la Muraille.

Nous y sommes restés environ 1h-1h30 parce qu’il faisait très froid et qu’une fois que vous êtes monté au point le plus haut, vous n’avez pas forcément envie de voir plus. Mais bien sûr, si vous voulez vraiment visiter une grosse portion, comptez une journée entière !

Le Parc Beihai et le parc Jingshan (Colline de Charbon)

Beihai entre 5 et 20 yuans (0,70 et 3 €) selon la saison et la réduction étudiante, Jingshan 1/2 yuans – Arrêt Shichahai/Nanluoguxiang

A Pékin, Qu'est-ce qui est classé au Patrimoine mondial de l'unesco en Chine ?

Un paysage magnifique se cache à chaque coin de Pékin.

Le dernier jour a été plus soft. Nous avons visité deux parcs.

Au Parc Beihai, nous avons pu voir un autre mur de protection des 9 dragons. La ballade est vraiment sympathique autour d’un lac à nouveau appelé la mer du Nord. En été, il est possible de traverser le lac à bateau.

Le parc Jingshan est réputé le plus beau de Pékin. Sur ses hauteurs, il surplombe la ville, offrant une vue sur la Cité Interdite. C’était un peu nuageux quand nous y étions mais joli malgré tout.

Comptez au moins une après-midi pour visiter les deux.

Rendez-vous sur notre page Facebook pour plus de photos !

Et à très vite pour un nouvel article sur Chengdu, le centre de recherche du panda géant et Jiuzhaigou !