La douceur de vivre de la Vallée de l’Elqui au Chili

Posted on
Que faire au Chili ?

Après un city trip dans la capitale et Valparaiso, notre envie de nature a repris le dessus et nous avons pris le chemin de la Vallée de l’Elqui. 

Que faire à La Serena ?
Le centre de La Serena se visite en une demi-journée.

Le point de départ de la Vallée de l’Elqui, aussi appelée vallée de Coquimbo, est la ville de La Serena. 

Cette vallée tire son nom du fleuve Elqui. 

La ville de La Serena se visite rapidement. Son centre ville est construit autour de la cathédrale et de la Plaza de Armas. Il y a aussi une plage d’un côté et avec du soleil, cela aurait été plus sympa. 

Heureusement, dans la Vallée de l’Elqui, il paraît qu’il fait toujours beau : 321 jours par an de ciel bleu, sans nuages. 

Et effectivement, sur la route pour Pisco, le soleil pointe le bout de son nez alors que le temps était gris et menaçant à La Serena, quelques kilomètres avant. 

Le village de Pisco dans la Vallée de l’Elqui

Que faire dans la Vallée de l'Elqui ?
Tout est plus beau avec un ciel bleu !

Infos pratiques : 

  • Bus de La Serena depuis Plaza de Abasdos à Pisco (place de l’église) : 3000 pesos par personne (moins de 4 €). Comptez 1h45 de trajet,
  • Visite et dégustation à la distillerie Los Nichos : 1000 pesos par personne (1,30 €). 
Que faire à Pisco ?
Place principale de Pisco.

Le petit village de Pisco est très mignon. La place principale avec son église et sa fontaine font le charme de ce patelin typique du Chili et de la Vallée de l’Elqui

Pisco n’est pas très grand, mais on prend plaisir à se laisser vivre en son sein, visitant les ruelles, poussant la porte des bouibouis pour manger une enchilada. 

Comment se rendre dans la vallée de l'Elqui ?
Les couleurs du village de Pisco !

Nous avons regretté d’avoir réservé une autre nuit à La Serena tant l’atmosphère du village nous a plu. Le temps semble passer moins vite à Pisco. On profite des choses simples de la vie en ralentissant le rythme parfois effréné du voyage. 

Visite d’une distillerie

Mais si on est venu à Pisco, ce n’est pas seulement pour se poser sur un banc public sur la place principale. On y fait aussi le pisco, eau de vie de raisin. 

Nous avons visité une distillerie de pisco, nommée Los Nichos

Quelle distillerie de pisco visiter ?
Los Nichos est la plus ancienne distillerie de la région.

C’est la plus vieille distillerie de pisco de la région. Attention, la visite dure 1h15 et se fait entièrement en espagnol. Et en espagnol chilien, j’entends. C’était assez compliqué de tout suivre et de tout comprendre, pour le traduire ensuite à Romain.

Mais j’ai capté l’essentiel et si vous connaissez déjà le processus de distillation, vous ne serez pas perdu.  

Et si vous ne comprenez rien, vous aurez quand même droit à la dégustation à la fin dans un cadre vraiment joli. 

Où goûter du pisco ?
Une petite dégustation ?

Ici, le pisco se déguste jeune et fruité. Il se boit pur et doit être transparent et non pas jaune, comme on peut parfois le trouver dans le commerce. Le pisco jaune est moins pur et se déguste surtout en cocktail. 

Pourquoi de rendre dans la Vallée de l'Elqui ?
Les bouteilles sont entreposées dans un ancien caveau !

La distillerie produit aussi du vin qui ressemble à du pineau avec un fort arrière goût de noix. C’est plutôt bon, pour peu qu’on aime le pineau. 

Pourquoi aller à Pisco ?
On se met au frais dans les caves de pisco.

Stop à Vicuna

A la sortie de la distillerie, nous avons fait du stop et un chilien nous a pris. Il nous a emmené déguster du vin chilien dans un domaine viticole parce qu’il devait en acheter pour sa famille.

Je ne sais pas si vous avez déjà goûté du vin chilien, mais nous étions déjà amateur et n’avons pas été déçu. Le cadre était encore parfait, assis sur une terrasse, protégé de la chaleur par les épais murs en pierre de la villa. 

Où se trouve la Vallée de l'Elqui ?
Gabriela Mistral est une écrivaine chilienne, prix Nobel de littérature.

Il nous aussi expliqué que Vicuna était le lieu de naissance de Gabriela Mistral, premier prix Nobel de littérature du pays. 

Il nous a ensuite posé dans le centre de Vicuna, nous avions vu du rodéo en passant en bus à l’aller. 

Finalement, le rodéo n’était pas le rodéo comme on l’entend. Deux cavaliers sur deux chevaux devaient poursuivre une vachette pour lui faire faire un circuit défini. Ils gagnaient plus ou moins de points selon la précision du circuit réalisé. 

Rentrés à La Serena, nous avons fait un petit saut à Caldera, non loin de là, pour profiter de la vue d’une eau turquoise magnifique avant de repartir vers de nouveaux horizons.

Pourquoi aller à Caldera ?
Caldera, douceur de vivre.
Où se trouve Caldera ?
L’eau était magnifique !
S'inscrire à la newsletter

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *