Samedi 4 mars. Arrivée à Melaka (ou Malacca pour les occidentaux). Ville incontournable pour tous les voyageurs que nous avons croisés, c’est l’agitation qui prévaut quand on arrive en soirée et le choc est un peu violent après la petite île de Tioman, quasi-déserte. On a l’impression de retourner dans l’agitation d’une ville chinoise avec beaucoup de touristes, de lumières et de bruit.

En combien de temps visiter Melaka ?

Une journée suffit pour nous. Prévoyez quand même de passer une nuit à Melaka, vous saurez pourquoi en-dessous 😉

Nous n’avons pas bien compris le côté vraiment incontournable de la ville. Absolument toutes les personnes que nous avons croisées et qui y sont passées étaient unanimes : « c’est vraiment à faire ! »

Je pense que les conditions dans lesquelles nous étions ont fait que nous l’avons peu apprécié. Mais tout n’est pas à jeter !

Que visiter à Malacca ?

Construite sous l’ère des Néerlandais, l’église et les bâtiments rouges qui l’entourent font le charme de Melaka.

Que faire à Melaka ?

Le centre ville avec l’église en pierre rouge est plutôt joli mais cela se visite rapidement, le temps de prendre quelques photos. En plus, l’église n’a rien de particulier à l’intérieur. Autant les mosquées et les temples sont magnifiques, autant les églises sont très simples surtout à l’intérieur.

Le week-end, un marché de nuit se tient dans la Jonker Street. Cependant, ne vous attendez pas à trouver des artistes ou de petits artisans vendant des objets traditionnels ou des vêtements folkloriques. Que nenni ! Rien d’authentique dans ce marché bruyant : uniquement des babioles sans intérêt ! On tombe même sur un karaoké géant dans la rue au détour d’une ruelle ! La communauté chinoise est de plus en plus présente à Melaka.

Vous pouvez aussi visiter le musée maritime si comme nous, il pleut. On en apprend plus sur les différentes colonisations de la Malaisie et sur le rôle central de Melaka.

L'agitation de Melaka nous aura presque fait fuir...

Vous reprendrez bien un peu de rap chinois à vous exploser les tympans ?

En outre, la journée mais surtout le soir, on doit composer avec les trishaws, vélos avec remorque pouvant transporter deux personnes. Si la journée ils se font à peu près discrets, la nuit ils allument lumière et musique à fond. Un petit air de la reine des neiges en anglais, ça vous dit ?

Coucher de soleil sur la mosquée flottante

C’est pour moi ce qui a sauvé la ville de Melaka. On a failli ne pas pouvoir y aller, tant la pluie a fait des siennes toute la journée. Mais finalement, une accalmie nous a permis de nous rendre à vélo voir le coucher de soleil sur la mosquée flottante.

La mosquée est située à environ 5 kilomètres du centre de Melaka. Sachez en revanche que la route n’est pas du tout, mais alors pas du tout faite pour les vélos. Vous pouvez aussi vous y faire déposer en taxi, Uber ou Grab (l’équivalent de Uber là-bas).

Ne loupez pas le coucher de soleil sur la mosquée flottante de Melaka !

Une petite bulle de calme dans la folle Melaka.

L’instant était juste magique mais je vous laisse le constater par vous-même. Sur les dernières lueurs du soleil, nous avons également droit à l’appel à la prière déclamé par le muezzin. C’est apaisant et ça fait du bien en regard à l’agitation de la ville.

L’hébergement à Melaka

L’autre élément qui a sauvé Melaka à nos yeux, c’est l’auberge dans laquelle nous étions : le Voyage Guest House.

Pour 55 ringgit (11 €), nous avons eu droit à une chambre avec salle de bain commune et… Un petit déjeuner ! Tellement rare ! Et un vrai petit déjeuner préparé avec amour par nos hôtes adorables : oeufs, fruits frais, pains de mie toasté, beurre, confiture et thé ou café.

Les sanitaires communs étaient hyper propres, le seul hic était un matelas un peu mou à mon goût.

Mais quand je vous parlais de la gentillesse des Malaisiens, je pense que nous avons rencontré le plus serviable d’entre eux. L’hôte nous a conduit à la gare routière dans sa voiture personnelle à 22 heures le soir. Un amour ! Bref si vous passez à Melaka, ne loupez pas cette auberge !

Se rendre à Melaka

Nous avons pris un bus depuis Mersing pour 25 ringgit par personne (5 €). N’hésitez pas à prendre les bus en Malaisie, ils sont très confortables !

Pour rejoindre le centre de Melaka depuis la gare routière, prenez le bus de ville numéro 17 et demandez à descendre près de la Jonker Street.

Les chauffeurs de bus vous indiquent quand vous êtes à destination puisque vous payez en fonction de celle-ci et qu’ils sont serviables !

Notre voyage en Malaisie touche presque à sa fin ! Après Kuala Lumpur et Tioman, il reste à vous faire découvrir Penang avec ses plages a Batu Ferringhi et sa ville de Georgetown ! À très vite !

Plus de photos sur la page Facebook et sur Instagram.