Le lever de soleil à Borobudur avant tout le monde, est-ce que ça vaut le coup ?

Posted on
Comment se rendre au temple Borobudur ?

Non contents de se lever au milieu de la nuit pour découvrir des levers de soleil et des paysages plus magnifiques les uns que les autres, on continue l’expérience près de Yogyakarta.

En revanche, si notre trip entre le Bromo et l’Ijen a été plutôt économique grâce à nos calculs d’apothicaire, ce ne fut pas tout à fait la même chose pour le Borobudur.

Il faut savoir que le temple du Borobudur est le site touristique le plus visité en Indonésie. Je vous laisse donc imaginer le nombre de touristes brassé à la journée. Ajouté à cela la chaleur écrasante, il y a de quoi gâcher un moment pourtant empreint de poésie.

Le moment idéal pour découvrir ce temple si particulier est aux premières lueurs du jour, avec la brume encore présente. Oui, mais voilà, ça a un coût l’exclusivité messieurs, dames.

En effet, les heures d’ouverture officielles sont de 6h à 17h, sachant que le lever de soleil a lieu entre 5h et 5h30 du matin.

#latergram #borobudur #temple #java #indonesie #tourdasie #tourdumonde #asiatrip #worldtour

A post shared by Les Oiseaux Migrateurs (@zoiseauxmigrateurs) on

Comment fait-on alors ? 

Aux heures d’ouverture normales, le billet d’entrée vous coûtera 150 000 roupies indonésiennes, soit moins de 10 € par personne.

Pour accéder au temple avant tout le monde, il faut donc mettre le prix.

L’hôtel Manohara est le seul qui se trouve à l’intérieur du parc. Et il a le monopole sur la vente de billets pour une entrée au parc à 4h30. L’unique moyen d’assister au lever du soleil sur les temples du Borobudur est de payer le prix fort en achetant le « sunrise tour » de l’hôtel Manohara pour la coquette somme de 450 000 roupies (soit environ 29 €).

A quelle heure arriver ?

Nous avons pris un taxi depuis Yogyakarta à 2h30 du matin, histoire d’être en avance et d’essayer de trouver une faille dans leur système pour ne pas payer ce prix exorbitant.

Arrivés aux alentours de 3h30, il a fallu trouver l’entrée, qui était encore fermée. Le site est totalement grillagé, il est impossible de ne pas passer devant les gardes avec lesquels nous avons attendu.

Même en discutant avec eux, on voyait qu’il était impossible de « gruger » à moins d’aller voir le lever du soleil sur une colline aux alentours pour avoir une vue sur les temples. Deux problèmes à cela :

  • Ce n’était pas gratuit non plus,
  • Le brouillard est omniprésent au sein des temples du Borobudur, donc aucune garantie de voir quelque chose.

Bref, nous avons pris notre mal en patience et attendu que les gardes nous dirigent vers l’entrée de l’hôtel Manohara. A ce moment-là nous étions seuls au monde. Nous avons été les premiers à acheté nos précieux sésames.

Pourquoi aller voir le lever de soleil au Borobudur ?
Trouver une tête de buddha bien orientée dans le noir sans personne sur sa photo : le défi du jour !

Les hordes de touristes

Alors bien sûr, normalement, l’avantage d’acheter ce genre de tickets, c’est l’exclusivité ! On avait lu sur le blog des Love Trotters qu’ils étaient avec une trentaine de personnes… On s’est dit, génial ! Seul hic : ils y étaient en 2015, cela a bien évolué depuis…

Comment assister au lever de soleil à Borobudur ?
Pour le silence aux premières lueurs du jour, on repassera…

Depuis, les tours ont bien compris le filon et le ballet des cars de touristes a commencé quelques minutes avant l’ouverture officielle des portes.

Arrivés sur le temple à la lueur des lampes torches, gracieusement prêtées avec le ticket d’entrée, il faut rapidement trouver un semblant de place où s’asseoir pour patienter avant le changement de couleur significatif du lever du jour.

Mais sans exagérer, il y avait peut-être 300 personnes autour de nous, discutant, rigolant, montant sur les cloches pour prendre la meilleure photo, gâchant ainsi l’expérience magique du lever de soleil.

Combien coûte le lever de soleil au Borobudur ?
La brume, c’est joli aussi même du côté du non-lever de soleil ^^

Et en plus, une fois n’est pas coutume, le lever de soleil fut brumeux, si bien que les changements de couleur significatifs que nous attendions étaient plus que discrets.

Le comble : le moment où le soleil a vraiment pointé le bout de son nez avec un peu de brume environnante était après 6h, donc après l’ouverture officielle. Et le mieux : les hordes de touristes avaient déjà commencé à quitter les lieux, si bien que nous étions beaucoup plus à l’aise…

Comment se rendre aux temples de Borobudur ?
Le soleil commence à pointer le bout de son nez.

Alors, ça vaut le coup ?

Alors je ne dis pas que je regrette d’y être allée. Je regrette en revanche d’avoir payé aussi cher pour être entourée à ce point-là de touristes peu respectueux du lieu, de l’histoire et du moment présent.

Je vous laisse vous faire votre propre avis mais si vous voulez un conseil : allez-y pour 5h30, histoire d’entrer dès 6h et de pouvoir profiter des premières lueurs du jour tranquillement avant que le lieu ne devienne une fournaise 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *