On met quoi dans le sac à dos ?

Posted on
Que doit-on prendre pour partir un an en tour du monde ?

On met quoi dans son sac à dos pour un an autour du monde ? Il faut vraiment aller à l’essentiel, on ne peut pas prendre beaucoup de vêtements, et particulièrement des vêtements chauds.

Par où commencer ? 

On dit souvent qu’il faut acheter son sac à dos en dernier, après avoir acheté tout le matériel nécessaire.

Une fois n’est pas coutume, on a un peu l’esprit de contradiction et il nous semblait au contraire plus logique d’acheter le sac en premier. On est comme ça obligés de se contenter de ce qu’on peut y faire rentrer !

Enfin, l’avantage de partir à deux, c’est qu’il y a certaines choses qu’on n’est pas obligés de prendre deux fois. On a qu’une trousse à pharmacie, qu’un appareil photo et qu’une GoPro par exemple. La trousse de toilettes est également réduite (un dentifrice, une crème hydratante, un savon…).

Quel sac à dos choisir ? 

Quel sac à dos choisir ?
Mieux vaut bien choisir son backpack.

Mon sac à dos est un Quechua Forclaz Easyfit Femme 50L.

Vous le trouverez chez Decathlon. J’ai choisi ce sac surtout parce qu’il avait une ouverture centrale et je trouve ça très pratique pour organiser le contenu !

Un conseil : essayez votre sac en magasin !

En plus, Decathlon propose des charges pour l’essayer en poids réel. Les vendeurs vous aident également à le régler correctement. Si besoin, des conseils de Quechua sont disponibles en vidéo !

Par ailleurs, Romain a opté pour un Deuter Act Lite 50+10.

Mais du coup, qu’est-ce qu’on met dans son sac à dos pour un an ?

Pour dormir

  • Un sac de couchage (Romain n’en a pas),
  • Un masque pour les yeux,
  • Deux oreillers (MAJ : on ne les a pas utilisé et on les a renvoyé),
  • Des boules quiès (très utiles).

Les vêtements 

  • Une deuxième paire de chaussures (j’en ai toujours une sur moi bien sûr !),
  • Une paire de tongs,
  • Des lunettes de soleil,
  • Une casquette,
  • Un bonnet, des gants et un foulard (qui sert pour le froid mais aussi pour se couvrir la tête, faire un paréo ou se couvrir les épaules pour visiter les temples),
  • Une veste polaire,
  • Une doudoune légère et un poncho,
  • Trois tops et un haut à manches longues,
  • Une chemise en jean et une robe longue,
  • Un jean, deux shorts, un pantalon léger et un leggings,
  • Un maillot de bain,
  • Des sous-vêtements : 4 paires de chaussettes, 4 culottes, 3 soutiens-gorges (MAJ : ça s’est étoffé au fur et à mesure par flemme de faire des lessives).

L’hygiène

  • Deux brosses à dents et du dentifrice,
  • Une crème hydratante pour le visage,
  • Du savon et du shampooing solide,
  • Du déodorant,
  • Des lingettes pour bébé,
  • Du gel hydro-alcoolique,
  • Une brosse à cheveux et quelques élastiques,
  • Du baume à lèvres,
  • Du mascara et de la poudre,
  • Une pince à épiler et un coupe-ongles (Romain a la charge du couteau-suisse qu’on s’est fait confisqué en Chine…), 
  • Un épilateur (Romain a un rasoir électrique. MAJ : j’ai dû racheter un épilateur en route, il n’a pas tenu les nombreux chocs…),
  • Des serviettes et des tampons (ces derniers sont difficilement trouvables en Asie),
  • Une serviette de bain microfibre,
  • Des lentilles, du produit et mes lunettes de vue,
  • De la lessive liquide à la main.
Mieux vaut acheter ce qui manque sur place plutôt que de se surcharger !
Partez léger !

L’électronique

  • Une liseuse Kindle,
  • Un iPad, sa housse et son chargeur (Romain aura son ordinateur portable),
  • Une GoPro (qui s’est cassée) et son chargeur (Romain aura l’appareil photo et le trépied qu’on a renvoyé),
  • Un iPod, ses écouteurs et son chargeur,
  • Un téléphone et son chargeur (le même que pour la Kindle),
  • Un adaptateur de prise,
  • Une prise triple.

La santé

  • Levothyrox (mon traitement),
  • Du désinfectant, des compresses et du sparadrap,
  • Doliprane,
  • Spasfon,
  • De l’antidiarréhique et un antibiotique en cas de gastro carabinée (MAJ : ça m’a bien servi !)
  • De l’arnica,
  • Des probiotiques,
  • Du sérum physiologique,
  • De l’antimoustique pour la peau et à pulvériser sur les vêtements (on n’a pas opté pour la moustiquaire étant donné que soit les hôtels en proposent, soit il y a la climatisation généralement),
  • De la crème solaire en spray indice 50,
  • Atovaquone : traitement préventif contre le paludisme (MAJ : on n’a pas du tout utilisé à cause des effets secondaires possibles !),
  • Euratim : traitement présomptif contre le paludisme (après avis médical).

D’autres choses utiles

Mais aussi :

  • Un nécessaire de couture : fil noir, aiguille et dé,
  • Une corde pour étendre le linge et quelques pinces à linge,
  • Des blocs-notes et un stylo,
  • Un sac d’appoint pour le bagage cabine (et notamment pour mettre tout l’électronique) et pour les balades en ville,
  • Une ceinture cache-billets (indispensable pour garder passeport, carte bleue et argent liquide en sécurité),
  • Une chemise avec les papiers essentiels (ordonnances, attestation d’assurance, permis international et permis, carnets de vaccination, photos d’identité…),
  • Quatre organiseurs de sacs : des rouges et des bleus pour ranger les vêtements et faire la trousse de toilette.

Au final, mon sac pesait un peu moins de 10 kilos et celui de Romain 12 kilos. Il faut ajouter à cela environ 2 kilos pour mon sac d’appoint et 3 kilos pour celui de Romain. 

Voyagez léger ! Souvenez-vous qu’il faudra vous trimballer tout votre attirail assez régulièrement entre les vols, les trajets en bus, en tuk-tuk, pour aller à l’hôtel ou repartir. 

Et rassurez-vous, vous pourrez trouver tout ce dont vous avez besoin sur place. Mieux vaut acheter ce qu’il vous manque plutôt que de partir avec trop de choses !

Mais vous, vous avez mis quoi dans votre sac à dos ?

S'inscrire à la newsletter

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *