Comment aller à la lamaserie de Shangrila ?

Shangrila sur les hauteurs du monastère Songzalin.

Mardi 28 mars. Départ pour Shangrila 香格里拉市 depuis la Tina’s Guesthouse dans les Gorges du Saut du Tigre. Le bus passe par la Jane’s Tibetan Guesthouse pour qu’on récupère nos sacs. Mais si rappelez-vous ! Comptez 55 yuans (un peu moins de 8 €)  pour trois heures de trajet sur des routes assez chaotiques ! On avait un tout petit bus, c’était un peu long !

Des rencontres sur le trajet de Shangrila 香格里拉市

Heureusement, on a fait la connaissance de quatre italiens très sympathiques pendant le trajet : Filippo, Andrea, Giovanni et Riccardo. Ils étaient tous les quatre en Chine a Guangzhou pour finir leurs études en économie pour Filippo, en ingénierie pour Andrea et Giovanni et en droit pour Riccardo.

Où sortir à Shangrila ?

N’abusez pas de l’alcool à cette altitude… ^^

L’hébergement à Shangrila

Nous décidons donc de les suivre dans l’auberge de jeunesse qu’ils avaient réservé pour poursuivre nos discussions.
L’auberge Up in the air est à 5 minutes du centre-ville de Shangrila. La chambre twin est sympa même si la propreté laisse à désirer… Mais les hôtes sont chaleureux, heureusement vu le froid dehors ! On est tous les six accueilli avec un bol de soupe et une mangue, c’est la première fois que cela nous arrive !

Que faire à Shangrila ?

Shangrila est certainement la ville de Chine ressemblant le plus au Tibet. Si vous n’avez pas le temps de visiter cette région particulière de Chine, allez à Shangrila.

Danser sur la place avec les habitants

Tous les jours de 19h à 21h, les habitants se retrouvent sur la grande place pour danser en cercle sur de la musique traditionnelle. Tout le monde (ou presque) connaît les chorégraphies. Petits et grands, jeunes et moins jeunes, tout le monde se réchauffe pendant deux heures avant de rejoindre son foyer.
On n’a pas pu résister à l’envie de les suivre ! Ça réchauffe et ce n’est pas du luxe vu le froid mordant à cette altitude.

Tourner trois fois le moulin à prières

Où trouver le moulin à prières à Shangrila ?

La vieille ville à l’architecture traditionnelle, se situe à 3200 mètres d’altitude et en son cœur se dresse le plus haut moulin à prières tibétain connu. Il a résisté à l’incendie qui a ravagé Shangrila en 2014 et détruit 240 de ses habitations patrimoniales.

On ne peut pas le louper avec sa couleur dorée et sa hauteur : 21 mètres.

Il faut le tourner trois fois et ça réchauffe aussi !!
Alors pourquoi trois fois ? Parce que c’est un chiffre sacré selon la coutume tibétaine et cela représente le passé, le présent et le futur. Cela permet également de libérer les mantras (prières).

Le temple est lui aussi magnifique et permet de jouir d’une vue exceptionnelle sur toute la ville et sur ses lumières.
Bien sûr les garçons n’ont pas manqué d’essayer seul de bouger le moulin à prières, sans succès !
Faites-le de nuit si vous en avez l’occasion, c’est bien plus joli !

Visiter le monastère Songzanlin

Que faire à Shangrila ?

Un avant-goût du Tibet !

Sur les hauteurs et un peu à l’extérieur de la ville, il faut prendre le bus pour rejoindre ce monastère tibétain (lamaserie), ressemblant à l’ancienne demeure du Dalaï-lama à Lhassa, le Palais de Potala.

Ce n’est pas donné non plus puisque l’entrée coûte 115 yuans – 16,40 € (75 en tarif étudiant – 10,70 €).
La visite du monastère ne restera pas un super souvenir pour moi. Il faisait très froid, c’est très exposé au vent et l’altitude était difficile à supporter pour ma part pour monter les nombreuses marches !

Plus de 600 moines vivent et étudient en ces lieux remplis de spiritualité et de calme. Lorsque vous entrez dans les temples, il est demandé de respecter le sens des aiguilles d’une montre pour la visite.

Où manger à Shangrila ?

La nourriture tibétaine est très épicée, pensez à demander avant de commander ! Andrea et moi en avons fait les frais lors du premier repas, quasiment tout ce que nous avions commandé était épicé !

On vous conseille l’auberge de jeunesse Tavern 47 notamment pour le petit déjeuner et le burger de yak.
Pour 20 yuans chacun (moins de 3 €), on a pris une omelette au bacon et un pancake banane miel. Le burger de yak est servi avec des frites (bien cuites et c’est rare en Chine), ainsi qu’une boisson (eau, coca, sprite ou bière). Le tout pour 42 yuans (6 €).

Si le lait vous manque au petit déjeuner, on vous conseille le Wooden Hotel. Le petit déjeuner est à 30 yuans (un peu plus de 4 €) et comprend œufs, saucisses, pain de mie, beurre, beurre de cacahuètes et lait chaud. La décoration est vraiment sympa en prime !

Que retenir de Shangrila ?

Les gens sont très souriants ici, bien plus qu’ailleurs, Yunnan compris. Ils rigolent souvent, même si on ne sait pas toujours pourquoi (barrière de la langue où ils se moquent de nous peut-être ^^).
Ce n’est pas pour moi une ville incontournable du Yunnan mais nous avons apprécié notre séjour notamment grâce aux quatre italiens avec lesquels nous avons passé de très bons moments.

Le long périple jusqu’à Shaxi

Vendredi 31 mars. Nous décidons de nous rendre dans le petit village de Shaxi. Depuis Shangrila, ce n’est pas direct. Il faut repasser par Lijiang, puis par Jianshuan et enfin aller à Shaxi :
– 63 yuans de Shangrila à Lijiang (9 €),
– 32 yuans de Lijiang à Jianchuan 剑川县 (moins de 5 €),
– 13 yuans de Jianchuan 剑川县 à Shaxi (moins de 2 €).
Le trajet aura duré en tout plus de 5h mais si on compte l’attente, on y a passé la journée.

Conseil

Les voitures officielles pour aller de Jianshuan à Shaxi sont des minivans verts. Le trajet coûte 13 yuans (moins de 2 €) par personne. Ne faites pas comme nous la première fois… Évitez les minivans beiges. Même si nous avions bien négocié, le trajet nous a coûté 20 yuans par personne (moins de 3 €).

L’hébergement à Shaxi

De nombreuses auberges sont disponibles dans ce petit village. Nous avons opté pour The Ouyang House. La chambre double est à 60 yuans (moins de 9 €) et nous étions dans l’arrière-cour, ce qui donnait encore plus de charme.

Que faire à Shaxi ?

Que faire à Shaxi ?

Une de nos photos favorites de Shaxi !

Se promener, flâner en terrasse sur la place principale, prendre son temps, découvrir l’ancien théâtre de jour comme de nuit. Nous n’avons pas eu un temps génial, il a plu quasiment tout le temps, mais les moments d’accalmie, nous en avons profité pour nous perdre dans les petites rues de Shaxi.

Comment visiter Shaxi ?

Tout est décoré avec goût et même si le village est touristique (nous n’avons jamais vu autant d’occidentaux en Chine au même endroit), on se laisse séduire par le calme des ruelles.

Comment découvrir le village de Shaxi ?

Ancien comptoir sur la route du thé et des chevaux, le village a gardé son âme et son authenticité malgré l’afflux grandissant de touristes chinois et occidentaux. Pour en savoir plus sur la route du thé et des chevaux, je vous invite à lire l’article de World Wild Brice qui nous a donné super envie de venir à Shaxi !

Comment s'appelle le pont à Shaxi ?

Digne d’une peinture chinoise !

Bilan

Comment se promener dans Shaxi ?

Deux villages pas incontournables pour nous, mais plutot agréables avec une forte préférence pour Shaxi et sa douceur de vivre. Le temps semble s’être arrêté…

On arrive bientôt au bout du Yunnan et avec lui s’achève notre périple en Chine. Découvrez Lijiang et Dali très bientôt dans un prochain article. Et n’oubliez pas d’aller faire un tour sur la page Facebook et Instagram pour des infos tout juste sorties du four 🙂