J’ai testé pour vous : conduire à Bali

Posted on
Que faire à Ubud ?

A Bali, les scooters sont rois. Or, les deux-roues n’étant pas spécialement notre tasse de thé, nous avons préféré opter pour la voiture.

A quatre, les chauffeurs sont économiques mais la location d’une voiture encore plus, notamment quand on souhaite se déplacer de Ubud à Amed.

La location de voiture à Bali

Après quelques jours passés à Ubud dans le centre-ville, nous décidons de louer une voiture pour visiter les alentours : les rizières Tegalalang et la région d’Amed.
Trouver un loueur n’est pas compliqué, ils ont pignon sur rue et il y en a tous les 50 mètres. Trouver un loueur avec une voiture disponible s’avère un peu plus compliqué passé une certaine heure.

Au bout de 4 ou 5 loueurs, nous trouvons finalement notre bonheur.
Ce sera une Toyota Avanza.

Le loueur demande mon permis international mais ne fait aucune photocopie, ne demande pas de caution et l’état des lieux est très sommaire. A toutes les éraflures que je lui montre, il me dit « I don’t care ! ».

Soit. Tant mieux j’ai envie de dire, si on fait quelques éraflures, il ne dira normalement rien. Après négociation, nous partons découvrir les rizières.

La région d’Ubud

Ubud est une ville très touristique, notamment en haute saison. Les rues sont remplies de magasins en tous genres. Il sera aisé de trouver des souvenirs, de boire un verre ou même de vous habiller pour un prix souvent plus élevé qu’ailleurs à Bali.

N’hésitez pas à vous perdre dans les ruelles. Les restaurants sont bien moins chers et moins bondés.

Bali est la seule île d’Indonésie à majorité hindou. Chaque maison a son propre temple et tous les matins et tous les soirs, les femmes disposent des offrandes devant composée de riz, de fruits et d’encens. La ville dégage ainsi une atmosphère particulière, pleine de sérénité malgré le bruit et les touristes grouillant partout.

Où marcher à Ubud ?
Trek Campuhan

Le départ de la marche Campuhan se fait près de l’hôtel Warwick Ibah. Ils appellent cela un trek mais soyons honnête, c’est une simple marche de 2 km, très sympa entre les rizières.

Où loger à Ubud ?
Des rizières au coeur d’Ubud.
Quels temples visiter à Ubud ?
Temple Saraswati.

Les rizières Tegalalang valent le coup d’oeil. Elles sont en théorie gratuites mais on vous demandera une donation. Puis une deuxième. Puis une troisième. Voire une quatrième selon où vous allez. Le système de donation est très spécial puisqu’on vous dit combien donner… Les touristes sont très nombreux également, on peut vite se sentir envahi (ne prenez pas de guide, cela ne sert à rien).

Où trouver les rizières Telalang ?
Rizière Tegalalang
Quelles rizières visiter à Ubud ?
Rizière Tegalalang.

A côté des rizières, nous avons visité une plantation de café luwak (mangouste en français). C’était gratuit avec possibilité d’acheter du café à la sortie. Les explications fournies étaient très complètes et on a même eu droit à une dégustation.

Où visiter une plantation de café à Bali ?
La plantation Satria près des rizières d’Ubud.

La région d’Amed

Le Tirtagangga près d’Amed est un palais sur l’eau. Malheureusement, le temps n’était pas de la partie et nous l’avons visité sous la pluie mais il vaut quand même le détour.

Vous verrez qu’il existe une sorte de microclimat dans la région d’Ubud : il pleut très, très souvent, même hors saison des pluies.

Que visiter à Amed ?
Le palais sur l’eau : Tirtagangga.

On a aussi fait les touristes de base en prenant pour la première fois un serpent sur nos épaules (les autres photos sont sur notre page Facebook).

Où trouver des serpents à Amed ?
On a essayé de le mettre dans le sac mais il a pas voulu rester.

Les fonds marins sont également fantastiques. Nous n’avons pas eu le temps de le faire mais il existe une épave japonaise où il est possible de voir pas mal de poissons uniquement en snorkelling ou en plongée.

La région est beaucoup moins touristique qu’Ubud. La nature est plus présente, les plages sont propres et plutôt jolies.

Où faire du snorkelling à Amed ?
Les fonds marins à Amed.

La conduite à Bali

Comment conduire à Bali ?
Voyez le pilote en pleine action !

La conduite se fait à gauche et il faut savoir que le sud de l’île est très, très embouteillé, notamment à Ubud. Les scooters sont partout, doublent de tous les côtés et les routes ne sont franchement pas larges.

On dépasse rarement les 50km/heure et c’est bien suffisant pour faire attention à tous les scooters, camions, bus, piétons et autres chiens errants sur la route.
Nous ne sommes pas trop de quatre dans la voiture pour avoir l’œil partout.

Bien sûr, les trajets sont longs même pour faire 30 kilomètres, les routes sont sinueuses et la concentration doit être à son maximum.
J’aurais quand même tapé le rétro gauche deux fois. Je pense que je n’ai jamais bien assimilé le gabarit de la voiture ^^
Heureusement que le loueur se foutait de tout. Il n’a même pas regardé la jauge d’essence quand on lui a ramené la voiture.

En résumé :

  • C’est pratique pour se déplacer et être indépendant.
  • C’est fatigant car on doit systématiquement être ultra concentré.
  • Pour un baptême du feu de la conduite à gauche, c’était éprouvant pour moi !
Infos pratiques :

  • Hôtel Ubud : 10 € la nuit pour une chambre double avec salle de bains.
  • Hôtel Amed : 14 € la nuit en bungalow avec piscine et accès à la plage.
  • Location de voiture 900 000 roupies pour 4 jours, soit un peu moins de 60 €.

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *