Le bilan du Cambodge : itinéraire, dépenses, tops et flops + VIDÉO

Posted on
Pourquoi visiter la région de Kampot ?

Angkor, Siem Reap, notre volontariat, Kampot, Phnom Penh… On revient avec vous sur notre mois passé au pays du sourire pour faire le bilan du Cambodge. Ce qu’on a aimé, ce qu’on a moins aimé, notre itinéraire, notre budget, les hôtels, vous saurez tout !

Et comme toujours, une petite vidéo pour bien vous donner envie.

Allez soyez pas trop jaloux et faites vos valises, on débarque au Cambodge !

Notre itinéraire 

Siem Reap – Phnom Penh – Sihanoukville – Kampot – Kep

Quel itinéraire faire pour un mois au Cambodge ?
Notre itinéraire au Cambodge.

Le code couleur est simple : on a fait que du bus (ou leur minivan dans lequel ils font rentrer 20 personnes au lieu de 10. J’exagère à peine ^^).

Les locaux

C’est pas pour rien que le Cambodge est surnommé le pays du sourire ! Les gens sont accueillants, chaleureux et souriants. Tout le monde nous apostrophait d’un « hello » sur notre passage et simplement pour dire bonjour et pas forcément pour nous vendre quelque chose comme c’était souvent le cas en Thaïlande.

C’est d’autant plus vrai dans les campagnes et notamment dans le village près de Siem Reap où nous avons fait notre volontariat. Les enfants nous appelaient « teacher » dans tout le village et nous saluait en souriant.

La joie de vivre est omniprésente, et ça se ressent.

La bouffe

Mis a part quand on mangeait chez Poeuy à l’école dans laquelle on a fait notre volontariat, nous n’avons pas trouvé la nourriture extraordinaire.

Bien sur, si vous avez la chance de manger chez des locaux, vous pourrez-vous découvrir une cuisine simple mais délicieuse. Purée de potiron, poulet à l’ananas, gombos (petit légume vert de forme allongée), toutes sortes de poissons et même des grenouilles et leurs œufs… On a fait quelques découvertes !

Autre bon point : la bière est vraiment pas chère au Cambodge (le litre est à 0,50 $ en général) 😉

Le budget

Quel budget prévoir pour un mois au Cambodge ?
Tout l’oseille qu’on a dépensé en 28 jours.

On est restés 28 jours au total. Nous avions prévu 19,50 € par jour et par personne et tenez-vous bien on a fait de grosses économies : 16 € par jour et par personne. Soit 906 € au lieu de 1092 €.  On a « gagné » 186 €. Ca permet de se remettre un peu à flot sur l’argent qu’on a « perdu » en Thaïlande et au Laos pour diverses raisons.

Les hébergements 

Le meilleur hôtel qu’on ait eu au Cambodge (et un des meilleurs d’Asie), ce fut celui à Siem Reap. La chambre est plus ou moins grande, la salle de bains également. Il y a de l’eau chaude (très rare au Cambodge ^^). Mais ce qui vaut vraiment le détour, c’est le petit-déjeuner compris !

Un vrai petit-déjeuner occidental avec omelettes ou oeufs au plat, du pain de mie à faire griller, du vrai beurre et de la vraie confiture (très rares en Asie), du VRAI jus d’orange (le seul hôtel en Asie où ce n’était pas une sorte d’Oasis au goût de médicament), du thé/café, des fruits de saison.

Le tout pour moins de 11 € la nuit.

Rien que de vous écrire ces lignes (en petit-déjeunant), j’ai envie d’y retourner juste pour le petit-déjeuner ^^

On a également passé 12 nuits à l’école de Poeuy près de Siem Reap. Ce qui nous a permis de pas mal économiser.

Les autres hôtels

Voici les autres hôtels que nous avons testé au Cambodge :

  • Phnom Penh : Hong Phann Guesthouse pour moins de 7 € la nuit (pas de petit-déjeuner compris mais un restaurant à côté qui en propose),
  • Sihanoukville : Vacation Bungalow pour moins de 6 € la nuit. Une vraie grande chambre avec deux grands lits. Bon par contre, on avait la visite d’un rat la nuit dans la salle de bain et il laissait derrière une odeur pestilentielle… Et puis, c’était très, très humide, j’ai chopé un rhume que je me suis traîné pendant un mois.
  • Kampot : Sakala Guesthouse pour 4,50 € la nuit. On comprend pourquoi… Odeur affreuse dans la chambre, encore beaucoup d’humidité mais bon pour deux nuits ça passe.
  • Kep : Je ne me souviens plus du nom mais il était littéralement à 20 mètres de la plage. On a eu la nuit pour 6,50 €. Bon clairement, le seul avantage de l’hôtel était sa situation géographique. La chambre n’était pas terrible mais on avait accès à une petite terrasse ce qui est toujours pratique.

Les tops

Où faire du volontariat au Cambodge ?
Poeuy et des élèves de l’école pendant la récréation.
  • Nos deux semaines de volontariat : clairement, une des meilleures expériences du voyage pour le moment. Être au contact permanent d’une famille khmer, c’est le meilleur moyen de s’imprégner de la culture et de la manière de vivre des locaux. Les éclats de rire, les danses, les chants, les discussions lors de ces deux semaines d’enseignement sont précieux et resteront gravés dans nos mémoires. L’envie de savoir ce que vont devenir ces jeunes khmers que nous avons côtoyé l’espace d’un instant demeure également.
Que faire à Kampot ?
Mais que se cache-t-il dans cette forêt dense ?
  • Notre excursion à Kampot : notre chauffeur, le groupe de personnes que nous avions, le temps idéal, les lieux visités et le coucher de soleil magique sur le fleuve auront rendu cette journée inoubliable. La région de Kampot est vraiment extraordinaire, tant pour ces paysages que pour son histoire et sa gastronomie.
Que faire à Phnom Penh ?
Ne pas oublier ces visages…
  • La découverte de l’histoire avec la prison S21 : nous n’étions pas très au fait de l’histoire du Cambodge et si nous connaissions Pol Pot de nom, nous ne savions pas vraiment quels crimes il avait commis. La visite de la prison S21 transformé en musée reste un moment difficile mais important pour ne pas oublier ces visages et ces regards décimés par le régime des Khmers rouges.

Les flops

Je suis un peu sévère en parlant de flops mais ce sont des visites dont on attendait plus et où on a été déçu :

Que faire à Angkor Vat ?
Pourquoi Angkor Vat nous a déçu ? (Ils se plaignent toujours ceux-là !)
  • Angkor Vat : les touristes, la chaleur, les vieilles pierres mal entretenues ont eu raison de l’émotion qu’on aurait pu ressentir à Angkor Vat. Comme un bon film conseillé par vos amis mais qui vous laisse de marbre… Ok, j’ai beaucoup apprécié le temple avec les Ta Prohm avec les arbres enchevêtrés dans la pierre mais je l’aurais bien plus apprécié sans les hordes de touristes chinois et japonais qui défilent toutes les 30 secondes…
Que visiter dans la région de Kampot ?
Ok, la route est jolie mais un lac, c’est un lac.
  • Le Secret Lake près de Kep : bon, c’est vraiment une petite déception parce que ce n’est pas ce que je retiens de la journée à Kep. Mais quand on me parle de « lac secret », je m’attends à un peu plus qu’un simple lac. Une histoire passionnante, un chemin à travers la jungle pour y accéder, une énigme à résoudre sur le trajet pour y parvenir… Ok je m’emballe un peu.
    Peut-être est-il difficile à trouver en scooter ? Pour nous, c’était simplement un lac sur le chemin de la plantation de poivre. Et les lacs, on en voit quand même partout ^^

Le bilan du Cambodge en vidéo

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *