Bilan de l’Argentine : itinéraire, budget, tops et flops + VIDEO

Posted on
Quel itinéraire prévoir en Argentine ?

L’Argentine, c’est la patrie du foot, du tango et des gauchos. Mais pas seulement ! J’ai adoré sa nature luxuriante, ses montagnes et sa faune. Voici notre bilan de l’Argentine. 

Notre itinéraire en Argentine

Quel est le bilan de l'Argentine ?
Notre itinéraire s’est partagé entre l’Argentine et le Chili.

L’Argentine est proche du Chili et c’est donc tout naturellement que nous sommes passés d’un pays à l’autre en descendant vers le sud. 

En effet, l’Argentine est un pays immense et nous n’avons pas pu faire tout ce que nous aurions voulu. Nous avons dû laisser de côté les fabuleuses chutes d’Iguaçu et Ushuaïa. 

Après la Nouvelle-Zélande, on a atterri directement à Buenos Aires depuis Auckland. 

Nous avons voyagé en bus à l’intérieur du pays. Ils sont chers mais confortables et les avions sont hors de prix de toute manière. 

Notre itinéraire s’est organisé comme ceci : 

Buenos Aires – Mendoza – Puerto Madryn – San Carlos de Bariloche – (Chile Chico au Chili) – El Calafate – El Chalten – (passage au Chili puis retour en Argentine quelques semaines plus tard à Salta)

Les locaux

Il n’y a pas à dire, les Argentins sont très accueillants. Dès que nous sommes arrivés au Airbnb à Buenos Aires, notre hôte nous a fait la bise. Et ça nous a fait bizarre parce que ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé. 

Faire la bise ne se fait pas en Asie, ni dans les pays anglophones (où ils préfèrent le hug : on se prend dans les bras pour se saluer). 

Je me suis sentie comme à la maison avec un accueil chaleureux et une envie de partage communicative. 

On mange quoi en Argentine ? 

De la viande rouge ! 

En Asie, la viande rouge n’est pas présente. On mange davantage de poulet et quand on mange du boeuf, il est très cuit. 

Mais en Argentine, on a retrouvé la saveur d’un bon steak tendre et cuit à point. 

Le vin rouge est également très bon et très abordable, notamment dans la région de Mendoza. 

On retrouve une diversité de fruits et légumes, un peu comme chez nous, mis à part en Patagonie, où rien ne pousse à cause des conditions climatiques difficiles (beaucoup de vent). 

Notre budget en Argentine 

Quel budget prévoir pour partir en Argentine ?
Combien avons-nous dépensé en Argentine ?

La vie est chère en Argentine. On retombe sur des niveaux de vie aisés, à la française, notamment sur l’alimentation. 

Il faut dire qu’on a fait trois Airbnb mais en vrai, en ramenant au prix par personne, c’était à peu près équivalent à une nuit en hôtel. 

On est restés 44 jours en Argentine et nous avons dépensé 3 480 € à deux, soit 39,55 € par jour et par personne. 

Nous étions juste en-dessous de nos prévisions et nous avons ainsi économisé 58 €. Waouh ! 

Les hébergements

En arrivant à Buenos Aires, nous avons choisi un Airbnb. Les hôtels étaient plus chers pour un confort moins important. C’est quand même mieux d’être dans une maison ! 

A Mendoza, nous avions prévu une semaine tranquille et avions un Airbnb plus cher mais privatif. Après 7 mois en Asie et 2 mois en van, retrouver le confort d’un appartement était bénéfique. 

Mais contrairement à l’Asie, les hébergements sont plus chers en Argentine. Nous avons donc privilégié les auberges de jeunesse et les dortoirs. 

Un lit en dortoir coûte entre 10 € et 15 € et plus on descend dans le sud, plus c’est cher…

On s’est seulement accordé le luxe d’une chambre double à El Chalten. 

Nos tops

C’est toute l’Argentine qui est un top en elle-même ! J’ai vraiment adoré ce pays, sa diversité de paysages et ses habitants.

Mais voici ce que j’ai le plus aimé. 

Que voir en Argentine ?
La baleine franche d’Argentine était impressionnante !
  • La faune sauvage : guanacos, tatous, nandous, manchots, baleines… La faune est très présente en Argentine et moi qui adore les animaux, j’étais servie ! Aller voir les baleines de près est l’un de mes moments phares de ce tour du monde. Un instant suspendu dans le temps à observer ces géants majestueux se mouvant avec une grâce certaine. 
Que faire en Patagonie argentine ?
L’un des plus grands glaciers du monde.
  • Le Perito Moreno : avec ses 250 km2, le glacier est alimenté par le champ de glace Sud de Patagonie. C’est l’un des trois seuls glaciers qui n’est pas en recul : il avance d’environ deux mètres par jour. Le plus impressionnant est d’assister à la chute de morceaux de glace dans l’eau et notamment au détachement de son arche qui survient tous les deux à quatre ans en mars. Cette année, il a eu lieu en pleine nuit. 
Où faire de la randonnée en Argentine ?
Le Fitz Roy vaut la peine de marcher !
  • Les randonnées à El Chalten : l’avantage de El Chalten, c’est que le village, monté de toutes pièces, est au centre des randonnées possibles. Ainsi, il est facile de faire une randonnée différente par jour, ou de partir deux jours en dormant dans la montagne. Nous avons eu pas mal de chance sur la météo, le soleil était de la partie quasiment tout le temps. Car en Patagonie argentine, le temps peut rapidement tourner à la pluie ou à l’orage. 

  • La découverte du tango argentin : en tant que danseuse, il était impensable pour moi de ne pas tester le tango argentin en étant dans son pays d’origine. Et même si ce n’est pas une danse que je poursuivrai, j’ai aimé retrouver la danse en couple et apprendre de nouveaux mouvements. 

Nos flops

Que faire à Mendoza ?
Une église de Mendoza.

Il a bien fallu trouver quelques inconvénients à l’Argentine, plus axé sur le coût de la vie que sur les paysages et les découvertes que nous avons faites. 

  • Le coût de la vie en Patagonie : les fruits et légumes étaient difficilement trouvables et hors de prix quand il y en avait. Les hôtels étaient également plus chers que dans le nord de l’Argentine. Plus on descendait, plus c’était cher ! Et nous ne sommes pas allés en Terre de Feu… 
  • Le prix des bus : les bus en Argentine sont très confortables mais cela se comprend au vu du prix ! Cependant, en comparaison à l’avion, on économisait beaucoup. Les distances dans le pays sont très grandes, prévoyez votre itinéraire en conséquence. 
  • La ville de Mendoza : si nous sommes restés une semaine à Mendoza, ce n’est pas pour la ville en elle-même. Elle est mignonne mais très petite, on en a vite fait le tour. 

Le bilan de l’Argentine en vidéo

S'inscrire à la newsletter

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *