Bilan de la Birmanie : budget, itinéraire + VIDEO

Posted on
Quel est notre bilan de la Birmanie ?

La Birmanie était un pays qu’on attendait avec impatience. Et on n’a pas été déçus ! Voici notre bilan de la Birmanie. 

Notre itinéraire en Birmanie

Quelles villes visiter en Birmanie ?
Voici le chemin que nous avons suivi en Birmanie.

Notre itinéraire n’a rien de très original. Sachez que la Birmanie s’ouvre peu à peu au tourisme. Ainsi, toutes les parties ne sont pas accessibles aux touristes, parce que trop dangereuses. De plus, les guides sont souvent obligatoires, notamment dans les campagnes.

Nous ne nous sommes déplacés qu’en bus à travers le pays. Le réseau de bus du Myanmar est bien développé. Les bus sont flambant neufs et confortables, notamment pour les trajets de nuit. Les meilleurs bus d’Asie !

Nous avons atterri à Rangoon (ou Yangon en birman) depuis l’Indonésie où nous étions précédemment. Puis de là, nous avons fait une boucle : 

Rangoon – Kalaw – Lac Inle (trek entre les deux villages) – Mandalay – Monywa – Bagan – Rangoon. 

Les locaux

Les birmans sont souriants et cherchent à entrer en contact avec les touristes. Lorsque nous étions à Rangoon, nous avons été sollicités par des jeunes de 16 à 20 ans pour discuter avec eux dans le but d’améliorer leur anglais. C’est également arrivé dans les alentours de Mandalay sur le pont Ubein. 

Ils sont agréables et ne cherchent pas à vous « arnaquer ». Les contacts ne donnent pas souvent lieu à un échange de marchandise mis à part à Bagan et sur le Lac Inle (lieux plus touristiques). Malheureusement, je pense que cette authenticité va tendre à disparaître au fur et à mesure de l’afflux de touristes. Un peu comme en Thaïlande

Qu’est-ce qu’on mange ?

Nous nous attendions vraiment à pire vu les commentaires et les articles que nous avions lu avant d’arriver. Certes la gastronomie ne vaut pas celle de la Chine ou du Vietnam, mais il est possible de bien manger. 

L’hygiène sur les marchés laisse à désirer, nous les avons éviter au maximum, préférant manger dans de petits restaurants. Certains plats que nous voyions dans les stands de rue ne donnaient pas du tout envie : des sortes de tripes je dirais. 

Comme à l’accoutumée en Asie, les plats sont très abordables. Je vous conseille de faire un cours de cuisine pour découvrir réellement les mets les plus fins de la cuisine birmane. Et j’espère que vous n’êtes pas allergique à la cacahuète, il y en a souvent ! 

Notre budget

Quel budget prévoir pour 25 jours en Birmanie ?
Tout le bif qu’on a dépensé au Myanmar.

Voici notre bilan de la Birmanie côté chiffres : 

  • 25 jours, 
  • 981 € dépensés, 
  • 19,62 € par jour et par personne, 
  • 139 € économisés par rapport à notre prévisionnel (22,40 € par jour et par personne). 

La Birmanie est un pays très abordable, que ce soit au niveau de la nourriture, des taxis, des bus et même des excursions. Seuls les hôtels étaient parfois un peu plus chers pour du quitte ou double : soit une chambre haut de gamme, soit une chambre miteuse. 

Les hébergements

Les hôtels étaient très inégaux selon les lieux et parfois pour le même prix. Voici les hébergements que nous avons fréquenté : 

Rangoon

Shannkalay Hostel pour un peu plus de 12 € la nuit dans une chambre double avec salle de bains commune et petit-déjeuner inclus. Un établissement que je ne vous conseille pas. Les chambres sont miteuses, minuscules et en plus nous avions des punaises de lit… Ce qui a valu un vol plané d’un de nos téléphones resté coincé dans la couette. 4h du matin, 4 étages, une énorme fissure mais il marche encore !

Kalaw

Parami Motel pour environ 12 € la nuit dans une chambre twin avec salle de bains commune et petit-déjeuner inclus. Bon. A Kalaw, il n’y a pas trop le choix ! De toute façon c’est généralement pour une nuit ou deux, le temps de partir en trek. Le confort était spartiate mais c’était propre. 

Lac Inle

Là on s’est fait un peu plaisir. Nous étions au Manaw Thu Kha Hotel pour 21 € la nuit environ. Grande chambre double, déco soignée, salle de bains avec baignoire et petit-déjeuner royal inclus. 

Mandalay

Royal Yadanarbon Hotel pour un peu plus de 12 € la nuit avec chambre double, salle de bains et petit-déjeuner. Nous avons été reçu comme des rois ! C’était un peu gênant parce qu’un employé se précipitait pour nous ouvrir la porte dès que nous voulions entrer ou sortir de l’hôtel.

Monywa

Hotel Ba Thaung pour 14 € la nuit avec une chambre double, salle de bains et petit-déjeuner inclus. Un peu comme précédemment, nous avions l’impression d’être dans un grand hôtel. Très propre et le service était parfait.  

Bagan

Golden Rose Guesthouse pour 17 € la nuit avec une chambre double, salle de bains et petit-déjeuner. A Bagan, si vous voulez être proche du centre-ville, il faut mettre un peu plus cher. L’hôtel était correct et le personnel bienveillant et charmant.

Rangoon le retour

20th Street Hotel pour 15 € la nuit avec une chambre double, salle de bains commune et petit-déjeuner inclus. Vu notre précédente expérience, c’était forcément mieux. De là à dire que c’était un bon hôtel… 

Nos tops

Nous avons vraiment adoré la Birmanie. Cela fait partie de nos pays préférés depuis le début de ce tour du monde (avec la Chine et l’Indonésie rien que pour l’Asie). Je vous conseille fortement d’y aller avant qu’il ne soit trop tard… J’ai bien peur que cela risque de se transformer et pas en bien.

Que faire en Birmanie ?
Un décor à couper le souffle !
  • Bagan : les temples de Bagan sont incontournables quand on va en Birmanie. Et si nous avions été déçus par notre visite d’Angkor, nous avons été conquis par les pagodes de Bagan. Le site est immense, ce qui permet de ne pas se marcher dessus même s’il y a du monde. On arrivait toujours à trouver un temple où nous étions seuls. Et puis, pour le coup, la balade à scooter électrique était très agréable (et c’est quelqu’un qui déteste les scooters qui vous dit ça ^^).
Pourquoi aller en Birmanie ?
Trois jours entre rizières et buffles d’eau.
  • Le trek de Kalaw au Lac Inle : trois jours de marche au milieu de la jungle campagne birmane, c’était le pied ! Il s’agit plutôt d’une randonnée que d’un trek à proprement parler. Aucune difficulté majeure, alors si vous vous sentez de marcher pendant 2 jours et demi, faites-le ! Nous étions logés et nourris chez l’habitant et nous avons vraiment bien mangé.
Que faire à Mandalay ?
Allez, on met la main à la pâte !
  • Le cours de cuisine à Mandalay : si vous avez l’occasion, n’hésitez pas ! Les prix sont super abordables et vous mangez réellement de la bonne nourriture birmane. Le tour au marché précédant l’atelier cuisine était vraiment sympa aussi. Je pense que c’est la fois où nous avons le mieux mangé 😉
  • Le train circulaire de Rangoon est vraiment un incontournable pour moi également !

Nos flops

  • Les hôtels à Rangoon : ils étaient en moyenne plus chers qu’ailleurs et la qualité n’était pas vraiment au rendez-vous. Peut-être avons-nous mal choisi mais nous n’avions pas envie de mettre plus de 15 €. 
  • Le fait de devoir prendre un guide à chaque fois : bon, c’est un petit flop parce que vu le prix des excursions, cela ne pose pas vraiment problème. Mais vous n’êtes pas vraiment libre d’aller où bon vous semble en Birmanie. Certains territoires sont encore des zones de conflit. 

En savoir plus sur la situation des Rohingyas en Birmanie

« Le tourisme, c’est pas forcément s’étendre sur une plage, un cocktail à la main, des lunettes de soleil à 200 balles sur le nez en s’esclaffant « dommage qu’il y ait autant de pauvres sur la plage à côté, ça gâche un peu la carte postale ». C’est aussi, ça peut aussi être, aller à la rencontre d’une population dans sa diversité, malgré une situation politique extrêmement violente à certains endroits. » (Clémence Bodoc)

Ce n’est pas parce qu’on a été en Birmanie qu’on cautionne le génocide des Rohyngias orchestré par le gouvernement birman. La situation politique était déjà compliquée quand nous y étions et la communauté internationale découvrait à peine le sort réservé aux Rohingyas. 

Il me semblait important de vous informer sur la situation du pays pour que vous voyagiez en tout état de cause. Pour moi, il est injuste de priver la totalité de la population du tourisme à cause des exactions de son gouvernement.

Tout le monde n’est pas d’accord avec cette position et je le comprends. Mon but n’est pas de rallier tout le monde à mon opinion mais que chacun ait connaissance de la situation. 

Je ne suis pas reporter de guerre
et ce blog n’a pas vocation à parler géopolitique
mais à vous donner des conseils pour voyager.

Voici en revanche quelques articles qui pourront vous éclairer sur la situation de la Birmanie : 

Le bilan de la Birmanie en VIDEO

Related Post

2 Replies to “Bilan de la Birmanie : budget, itinéraire + VIDEO”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *