Trip en Argentine : Repos bien mérité à Buenos Aires et Mendoza

Posted on
Quelles villes d'Argentine visiter ?

Après plus de 8 mois de vadrouille dont presque 7 mois en Asie, il était temps de se poser un peu à Buenos Aires.

Parce qu’en tour du monde, on fait quelque chose de nouveau quasiment tous les jours. On en prend plein les yeux, plein les oreilles, plein le coeur et la tête. 

Lever le pied quelques jours était nécessaire pour se ressourcer et repartir sur des bases saines. Pour avoir toujours autant envie de découvrir de nouveaux paysages et de remplir nos mémoires et nos corps de nouvelles expériences. Un peu comme une mise à jour pour un nouveau souffle et redémarrer sur les chapeaux de roue. 

Je ne raconte pas tout dans l’ordre, vous l’aurez remarqué. J’avais vraiment envie de vous parler de mon expérience de tango argentin et de vous faire voyager avec notre périple en Patagonie Argentine

Maintenant je reviens un peu en arrière à notre arrivée en Argentine. 

On fait quoi à Buenos Aires ?

On se repose !

Arrivés après un vol mouvementé depuis la Nouvelle-Zélande (4h de retard), on a rejoint le Airbnb de Lucia.

La maison était typiquement argentine avec un patio tout en longueur et une cuisine et salle de bains par lesquelles on accède depuis le patio.

Quoi visiter à Buenos Aires ?
Le célèbre stade de La boca, la bombonera.

Le soleil n’était pas au rendez-vous les premiers jours, si bien qu’on en a profité pour se remettre du décalage horaire (-15 heures quand même) et se reposer.

Il faut dire que quand nous sommes arrivés, nous avons un peu remonté le temps. Nous sommes partis le 11 octobre en soirée et malgré le vol de 10h, nous sommes aussi arrivés le 11 octobre en soirée.

Une journée de 39 heures en somme !

Le Airbnb était une excellente manière de chiller un peu, de retrouver ses marques dans un environnement plus stable que le van. On a pu se faire à manger dans une vraie cuisine, se doucher dans une vraie salle de bains avec de l’eau chaude tout le temps. Profiter de la terrasse, dormir dans une vraie chambre.

Lucia était très accueillante et chaleureuse. Pour tout vous dire, elle nous a directement fait la bise quand nous sommes arrivés en nous donnant l’accolade. Ils sont comme ça les Argentins !

On retrouve un environnement familier

Mais au-delà de retrouver une « maison » en dur, c’est également un mode de vie et de pensée que nous retrouvions.

Buenos Aires est souvent considérée comme un petit Paris. L’architecture s’inspire énormément de ce que l’on retrouve en France.

Promenez-vous un peu et selon le quartier, vous aurez l’impression d’être dans un arrondissement de Paris.

Pourquoi aller à Buenos Aires ?
La Casa Rosada.

En plus de l’architecture, c’est toute une mentalité qui se rapproche de la nôtre. A l’origine, les Argentins sont des Espagnols, des Italiens ou des Portugais.

Des voisins ! Un mode de pensée à l’européenne qui rassure après 7 mois en Asie. La Nouvelle-Zélande, bien qu’étant un pays riche, possède un mode de pensée propre et plutôt anglophone.

Notre mode de pensée et notre mode de vie se rapproche plus à mon sens de celui des Argentins. D’où mon soulagement à l’arrivée en Argentine.

On ne parle pas la même langue mais on se sent quand même à la maison.

Mon espagnol est revenu assez vite finalement. C’est un espagnol différent dans la prononciation notamment mais je l’ai assez vite assimilé.

On visite tranquillement Buenos Aires

Le quartier de La Boca, les milongas, le centre avec la casa rosada… On profite de la ville à notre rythme, sans se forcer à en faire beaucoup. 

Que faire à Buenos Aires ?
Le quartier de La Boca.

Chill à Mendoza

L’autre ville dans laquelle on a chillé après Buenos Aires, c’est Mendoza.

Nous avons pris un airbnb pour une semaine entière afin de nous reposer tranquillement et  préparer la suite.

Mendoza n’est pas forcément une ville que je vous conseille. Elle n’a rien d’exceptionnel niveau architectural ou choses à faire.

Pour tout vous dire, nous ne sommes même pas allés visiter les vignes alentour. Pourquoi me direz-vous ? Par flemme peut-être !

La meilleure façon de les visiter est d’y aller à vélo mais problème : il faut emprunter une route très fréquentée notamment par des camions. En bref, nous n’avions pas spécialement envie de risquer notre vie même pour aller boire du vin (ce qu’on a très bien fait à l’appart ^^).

Que faire à Mendoza ?
Apéros dînatoires à base de vin et travail ont rythmé cette semaine.

Nous avons profité de ce repos pour faire la cuisine, bien manger, profiter du vin, avancer dans mon travail de freelance qui avait pris du retard.

Et bien sûr, j’ai découvert de manière plus approfondie le tango argentin ! J’ai assisté à un cours particulier avec un couple de danseurs et j’ai pu apprendre les subtilités de la posture et du jeu de jambes. Mais vous le savez déjà, j’y ai consacré tout un article !

Qu’est-ce que je radote !

Randonnée à l’Aconcagua

Quoi visiter à l'Aconcagua ?
L’oiseau aussi chille près de l’Aconcagua 😉

Après tout ce chill, nous étions bien revigorés pour la suite ! Et près de Mendoza justement, à quelques heures de route, nous nous sommes rendus à l’Aconcagua.

L’Aconcagua fait partie des 7 sommets (7 summits) que les alpinistes affectionnent tout particulièrement. Nous n’y sommes pas allés pour faire de l’alpinisme, loin de moi cette idée, mais pour découvrir le parc de l’Aconcagua qui offrait un paysage chatoyant et une vue impressionnante sur la montagne.

Que faire près de Mendoza ?
Regardez-moi ces paysages !

Ce petit coin perdu près de la frontière chilienne, c’est aussi l’occasion de découvrir une auberge créée dans une ancienne gare. On se serait vraiment cru dans un chalet à la montagne et on a même eu droit à la neige pour ne pas nous contredire.

Le gérant du lieu a créé un musée dédié aux trains et à l’ancienne activité ferroviaire et nous avons pu le visiter en avant-première alors qu’il n’était pas encore terminé.

Pourquoi visiter le parc de l'Aconcagua ?
Sous mon plaid, comme une mamie 🙂

En Argentine, les trains ne servent aujourd’hui que très rarement au transport de passagers, d’où les nombreuses gares abandonnées.

Le temps n’était pas forcément clément de ce côté du monde et j’ai bien cru m’envoler plusieurs fois, notamment en rentrant de notre randonnée à l’Aconcagua. Vous êtes prévenu !

A quel endroit aller pour être isolé en Argentine ?
Puente del Inca à quelques kilomètres du chalet.
S'inscrire à la newsletter

Related Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *